C’est donc bel et bien officiel : les fonctionnaires technique et délégué de la Région wallonne ont accordé au groupe Imagix son permis dans le cadre de l’implantation d’un complexe cinématographique à La Louvière. Les feux désormais au vert, les travaux devraient débuter très prochainement.

"Nous avons effectivement été notifiés de l’octroi du permis ce lundi mais nous devons encore l’analyser en profondeur", explique-t-on du côté du groupe Imagix, qui confirme que les premiers coups de pelle sont imminents. Le nouveau complexe s’étalera sur près de 13 000 mètres carrés et sera situé à quelques centaines de mètres du centre-ville louviérois. Il comptera huit salles, pour une capacité d’accueil totale de 1600 places. Trois espaces seront par ailleurs dédiés à l’horeca.

Quelques citoyens s’étaient bien mobilisés pour s’opposer à ce projet, sans succès. La ville de La Louvière avait d’abord rendu un avis favorable, suivi peu de temps après par la Région wallonne, donc. Ce qui n’est évidemment pas pour ravir le groupe Wilhelm & Co, partenaire de la ville dans la concrétisation du projet La Strada, qui prévoit du logement mais aussi et surtout un pôle commercial d’envergure mêlant loisirs, horeca, bureaux et un cinéma.

Par voie de communiqué ce mardi, le groupe Wilhelm réagissait à l’octroi de ce permis, annonçant qu’une médiation avec la ville serait organisée et estimant que cette dernière multipliait les démarches pour faire définitivement capoter le projet. Entre les deux partenaires, le torchon brûle et du côté des citoyens, on peine à y voir plus. Du côté de l’opposition aussi, on craint une potentielle issue judiciaire.

"Jamais nous n’avions atteint un tel niveau de mauvaise gestion", déplore Xavier Papier (Plus&CDH). "Comme les Louviérois, je ne comprends pas. La ville est proche du gouffre financier, augmente ses taxes et est incapable d’apporter une aide financière forte à ses commerces et à ses citoyens en période de covid mais est, en revanche, prête à perdre 20 millions d’euros en justice pour avoir le luxe d’un champ de patates, pendant encore des années, en plein centre-ville ?!"

Ces dernières années, le groupe Wilhelm&Co a toujours répété que son projet n’avait de sens que si un cinéma y était intégré. L’arrivée d’Imagix chamboule les plans et pourrait aboutir à l’abandon pur et simple du projet Strada, avec des conséquences financières dramatiques pour les partenaires. "Qu’Ecolo, membre de la majorité, accepte la venue d’Imagix sur des terrains réservés au logement, avec les conséquences que cela aura sur la mobilité en centre-ville, ça nous dépasse totalement, c'est hallucinant."

Et de conclure : "La redynamisation de notre ville ressemble au monstre du Loch Ness. On en parle mais personne ne la voit jamais. La majorité agit dans le dos de la population, dans le dos du conseil communal. Nous demanderons des comptes, nous voulons que le point soit inscrit à l’ordre du jour du prochain conseil et qu’enfin, la majorité se justifie." À n’en pas douter, les prochains échanges devraient être animés.