C’est une date à marquer d’une croix au calendrier. Le 24 septembre 2022, les Loups célébreront la 8e édition de Décrocher la lune et retrouveront pour l’occasion Sancho. L’opéra urbain n’aura donc pas lieu en 2021. Qu’à cela ne tienne, du côté des équipes qui s'attellent déjà à la tâche, on prépare ardemment l’événement, en misant une fois encore sur la participation citoyenne. Cette dernière pourra notamment prendre toute sa place dans le cadre de la re-tournée générale, dont la première édition en 2018 avait été un succès.

Une toute nouvelle équipe artistique est à la tête de cette édition 2022. On y retrouve notamment Fabrice Murgia, directeur du Théâtre National jusqu’à la fin 2021, qui a accepté de répondre à l’appel de Franco Dragone, ce dernier reprenant sa casquette de directeur artistique. Liégeois d’origine, Fabrice Murgia revendique de profondes attaches à la région du Centre, et à la ville de La Louvière plus particulièrement. "Nous allons nous inscrire dans un projet plus narratif, plus proche du conte, sans pour autant avoir la volonté de faire une croix sur le passé et sur ce qui a été fait", annonce le nouveau metteur en scène.

2022 sera donc placée sous le signe du renouveau alors que Décrocher la Lune célèbre ses 20 années d’existence. "Qui aurait pu croire que 20 ans plus tard, nous serions en train de préparer la prochaine édition, dans les circonstances que l’on connait ?", questionnait le bourgmestre, Jacques Gobert (PS). "C’est moi qui ai insisté auprès de Franco Dragone pour qu’il reprenne la direction artistique du projet, il y a deux ans. Le collège a voulu renouveler l’équipe artiste dans la continuité et en misant sur la notoriété d’un spectacle populaire, désormais international."

À plusieurs reprises récompensé de titres prestigieux, l’opéra urbain s’encrera une nouvelle fois dans une dynamique de participation citoyenne. "Elle est portée tout au long des jours qui séparent l’événement de sa prochaine édition par des hommes, des femmes, des enfants qui s’investissent totalement dans la réussite de ce projet que nous attendons tant. Cette démarche nous donne l’occasion d’être un peu artiste, un peu acteur de nos vies et de nous unir autour d'un projet dont le titre seul est porteur de sens."

C’est pour cette raison que la re-tournée générale s’invite à nouveau dans les quartiers de la Cité des Loups, entre le 19 et le 26 août prochain. "La lune a disparu du ciel louviérois. Lassée du monde devenu trop compliqué, elle s’est retournée et montre sa face cachée", explique M. Zo, assistant à la mise en scène. "Pour qu’elle se retourne, il faudra partir à sa recherche et lui réaffirmer toute notre affection. Pour l’occasion, notre fusée, Lucy, sera affrétée et embarquera à son bord les messages des Louviérois."

Restera alors, dans un peu plus d’un an, à scruter le ciel en espérant que la mission sera couronnée de succès afin que la lune puisse une nouvelle fois être décrochée par Sancho.

Des budgets revus à la baisse

On le sait, mettre sur pied pareil événement nécessite des fonds. En 2019, dans le cadre de la révision de son plan de gestion, la ville de La Louvière avait d’ailleurs pris la décision de diviser par trois les budgets de Décrocher la Lune. "Nous estimions que les dépenses n’étaient plus supportables, ce qui nous avait conduit à fixer un budget de l’ordre de 300 000 euros pour les trois années", confirme Jacques Gobert (PS), bourgmestre.

"Chaque année, nous provisionnons ces dépenses mais effectivement, le modèle de Décrocher la Lune doit être revu. L’arrivée de Fabrice Murgia et le retour de Franco Dragone doit nous permettre de rencontrer cet objectif. Notre souhait reste de préserver Décrocher la Lune, mais dans une formule et des dépenses plus raisonnables." L’organisation de la re-tournée générale ne nécessite quant à elle pas de dépenses colossales. "Et elle est financée par le plan de cohésion sociale", souligne encore le maïeur, pour qui le projet revêt une importance capitale sur le plan de la participation citoyenne.