C’est un projet qui se veut véritablement inclusif. En effet, la bibliothèque provinciale de La Louvière recherche actuellement des candidats désireux de poser leurs voix sur des livres destinés aux personnes aveugles ou malvoyantes. Une fois enregistrés, ces CD profiteront à la Ligue Braille, Eqla et La Lumière, trois bibliothèques spécialisées pour ce public.

"Les personnes qui se manifestent pour participer à ce projet sont soumises à un test, réalisé via un logiciel mis à disposition par les trois bibliothèques en question", explique Véronique Janzyk, responsable de la communication pour la province de Hainaut. "Les candidats sont invités à lire un texte d’environ une page et demie."

Un comité de sélection juge alors la qualité de l’exercice en tenant compte de la manière de lire, du rythme, du ton, etc. "Une liste d’ouvrages est proposée mais les lecteurs sont aussi invités à proposer des textes qu’ils auraient l’envie de lire." Les possibilités sont pour le moins infinies car à ce jour, encore trop peu d’ouvrages du genre sont disponibles.

"Nous avons été sensibles au projet parce que l’une des missions de la bibliothèque consiste à aller vers des publics ayant peu ou pas d’accès à la lecture", poursuit Véronique Janzyk. "Nous travaillons déjà avec les CPAS, par exemple, nous sortons des murs de la bibliothèque pour rencontrer des personnes plus fragilisées dans les milieux associatifs, nous allons faire la lecture dans les maisons de repos, nous avons un service de portage de livres à domicile,…"

Bref, les initiatives ne manquent pas pour tenter de ne délaisser personne. "Nous avons également une série de collections imprimés en gros caractères et de livres audios, et nous tentons de développer davantage le livre numérique, qui offre la possibilité de choisir la taille des caractères." À peine relayé, le message est semble-t-il déjà bien passé auprès de lecteurs potentiels.

"Nous avons déjà reçu une vingtaine de demandes, auxquelles il faut ajouter les demandes qui ne transitent pas par nous. Je pense qu’il y a une demande des deux côtés : des gens qui ont l’envie de lire et de partager, et de l’autre des personnes qui ont besoin de ces aides pour en profiter." Avec des milliers de livres publiés chaque année, le choix ne manque pas. Car si les classiques de la littérature sont évidemment concernés par ce projet, les nouveautés le sont tout autant.