Des mesures ont été prises, assura-t-on du côté de la direction.

Le personnel du home du CPAS Laetare, situé rue du Moulin, n’est pas rassuré. Dans les colonnes de Sudpresse, un travailleur fait part de ses inquiétudes alors que la légionellose, un type de pneumonie causée par une bactérie, a été repérée dans les canalisations du bâtiment. Le premier étage serait plus particulièrement concerné.

Quelque 165 personnes vivent en permanence au sein de la structure et celles-ci n’auraient pas été informées, puisque selon ce travailleur, il a été demandé de ne rien dire aux pensionnaires ni à leurs familles. Des dispositions ont été prises, notamment en évitant l’utilisation des douches en prétextant des problèmes d’eau chaude.

La direction du home n’a pas nié la présence de la bactérie. Elle a en effet été informée de sa présence via un rapport, qui a établi une concentration plus élevée dans les canalisations, en particulier dans les points les plus éloignés, où l’on ne parvient pas à monter en températures. La direction se montre cependant rassurante, expliquant que les mesures curatives ont été prises le jour même, soit mardi dernier.

"Nous rappelons que cette bactérie est naturellement présence dans l'eau, y compris dans l'eau potable", précisaient ce lundi après-midi la ville et le CPAS de La Louvière. "En concertation avec l'AViQ, le médecin coordinateur, les services techniques et les services interne et externe de prévention et de protection au travail, des mesures curatives ont été prises. Des filtres antibactériens ont été placés aux pommeaux de douche et aux robinets. En parallèle, des chocs thermiques sont effectués régulièrement afin d'empêcher la prolifération de la bactérie. Enfin, des mesures d'assainissement des canalisations sont adoptées via une pompe injectant une solution chlorée."

Selon le témoignage du travailleur, l'information n'avait pas été transmise immédiatement aux pensionnaires et aux familles. Ce que démentent la ville et le CPAS. "Les résidents, les familles et les médecins traitants ont été informés en temps réel de la situation, tout comme les membres du personnel."

Notons que mal soignée ou prise en charge trop tardivement, la légionellose peut être mortelle. Les personnes d’un certain âge, plus âgées et/ou fragilisées par d’autres maladies, sont évidemment plus susceptibles de contracter la maladie. Elle apparait particulièrement dans les installations de chauffage et de climatisation déficientes ou mal entretenues. Précisons enfin que la maladie n’est pas contagieuse et que l’intervention de professionnels suffit généralement à en venir à bout.