L’objectif est plus qu’atteint pour Antoine Giansante et Alisée Hilt. Fin 2020, les deux amis se lançaient le pari de développer et de commercialiser en moins d’un an une collection de vêtements éco-responsable et 100% locale. La campagne de financement participatif vient de se terminer et ce ne sont pas moins de 204 vêtements et bons d’achat qui ont été précommandés par près de 177 contributeurs. L’objectif initialement fixé a donc été largement dépassé.

"La production a été lancée chez notre partenaire, certains vêtements sont d’ores et déjà terminés", explique Antoine Giansante. "Nous avons environ un mois d’avance sur le planning que nous nous étions fixés, ce qui nous permet de déjà lancer les recherches pour la collection hiver. Nous planchons également sur les statuts car nous souhaiterions fonder une coopérative d’activités."

Concrètement, cette première collection s’adresse aux femmes et aux hommes qui souhaitent repenser leur manière de consommer et trouver une alternative au marché textile actuel. "Notre public cible est finalement plus large que ce que nous avions pensé. Au départ, l’idée était d’ailleurs de tester la collection auprès des femmes seulement. Nous l’avons finalement étendu aux hommes et cela a payé. En un week-end, tous nos t-shirts ont été vendus et sur 21 pantalons, il n’en reste que 6."

Ce lancement peut donc être qualifié de joli succès pour le duo. "Nous avons dû faire quelques concessions, notamment au niveau des tissus ou même des vêtements confectionnés. Il ne nous est par exemple par encore possible de produire des chemises car cela nécessite différents modèles pour coller à un maximum de morphologies. Mais globalement, nous sommes extrêmement satisfaits. Nous avons pu compter sur les conseils et l’expérience de précieux partenaires pour avancer."

Le lancement de cette première collection Opte n’est évidemment qu’une étape. "La confection n’est qu’une première étape, notre principal objectif, c’est la relocalisation du reste de la filière, ce qui est compliqué car aujourd'hui, le secteur a pris le pli de tout faire produire à l’étranger. Nous avons eu des échanges positifs avec Centexbel, TexLab Liège, Wallonie Design, Filières Laines, ValBiom, Groupe One, la Maison de l’Entreprise et le Cœur du Hainaut. On avance donc !"

Les vêtements Opte pourraient se retrouver très prochainement en magasin et d’ici 2022, Antoine Giansante et Alisée Hilt entendent proposer des vêtements 100% belges, et notamment des robes de mariées et vêtements de cérémonie. Des paris ambitieux devant lesquels les deux amis ne reculent pas, eux qui, il y a encore quelques mois, se lançaient à peine dans l’aventure.