La crise sanitaire n’a épargné personne, pas même les refuges animaliers qui ont été contraints d’annuler tous leurs événements, pourtant indispensables pour remplir les caisses et ainsi prendre soin de leurs protégés. La situation semblant être sous contrôle, la SPA de La Louvière a décidé de faire exception et de proposer, ce dimanche 13 septembre, sa première balade canine de l’année.

Une balade qui n’aura rien de traditionnelle et qui mettra l’accent sur les chiots, leur éducation et leurs besoins. "Nous savons par expérience que tout se joue dans les premiers mois de vie de l’animal", explique Gaëtan Sgualdino. "Le maître peut induire des choses chez ce dernier, influer sur son comportement, ses défauts. Un chien qui mord, par exemple, ne le fait pas sans raison."

Malheureusement, trop de maîtres se retrouvent dépassés par la situation. Conséquence, de nombreux chiens sont abandonnés dans leurs premiers mois de vie. "Les border collie sont par exemple très à la mode, ils sont transformés en chien de famille parce qu’ils sont gentils. Mais il s’agit de chiens de berger, qui ont besoin d’être sans cesse stimuler. Un chien qui s’ennuie, c’est un chien frustré. Et cela se traduira dans son comportement, avec des risques plus élevés d’agressivité."

Pour éviter d’en arriver là, l’équipe de la SPA proposera aux propriétaires de chiots de moins de six mois deux séances éducatives, accompagnées d’une balade adaptée aux jeunes chiens. "C’est une façon pour nous de faire de la prévention, de sensibiliser et, au besoin, d’aiguiller les maîtres vers des comportementalistes canins." D’autres associations, par exemple Gaia ou, plus localement, Au bonheur de Vica ou Life for Cats, seront également présentes.

"Il s’agissait initialement d’un salon animalier, Animal et moi. La crise sanitaire nous a contraints à revoir nos plans. En collaboration avec la ville de Braine-le-Comte, nous avons décidé d’organiser cette balade canine, ponctuée de nombreuses animations." Le coup d’envoi de la balade, d’environ six kilomètres, sera donné entre 9 heures et 15 heures et entre 10h30 et 14 heures pour la version puppy, depuis le Plan incliné. Elle se poursuivra à travers champs.

400 personnes au maximum pourront être présentes simultanément sur le site. Les règles sanitaires devront être respectées. Les inscriptions pourront se faire au départ, au stand d’accueil, sous forme de dons libres à partir d’un euro par chien. Un stand de restauration vegan sera installé et proposera au public de découvrir des gaufres végétaliennes, sucrées ou salées. Reste donc à espérer que la météo soit favorable et que le public réponse présent afin de soutenir le refuge louviérois.