La volonté d’impliquer les citoyens dans la politique communale avait été clairement affichée par la majorité PS-Ecolo de La Louvière. Les deux partenaires de majorité semblent tenir parole puisque les consultations citoyennes se multiplient depuis le début de la mandature. Dans le cadre du devenir du site Boch, les citoyens sont une nouvelle fois invités à prendre la parole et à formuler leurs envies et suggestions.

Dans le courant de ce mois de janvier, les citoyens de plus de 13 ans seront en effet sollicités. "À quoi ressemblera La Louvière dans 30 ans ? C’est à cette question que veut répondre le projet de ville La Louvière 2050", explique-t-on du côté de l’administration. "Après avoir été contrainte de constater la caducité du contrat qui la liait au promoteur immobilier en charge du projet La Strada, La Louvière doit aujourd'hui repenser l'occupation de ce site, lieu central dans l'histoire de notre ville et qui représente une porte d'entrée sur le centre-ville."

On le sait, entre les deux partenaires, le dialogue est totalement rompu et c’est donc devant les tribunaux que le dossier sera traité. La procédure pourrait prendre de longues années (en plus d’être extrêmement coûteuse) et le promoteur, Wilhelm&Co, a toujours annoncé son intention de s’opposer à tout nouveau projet développé sur le site, tant que la justice n’aurait pas tranché. Toujours est-il que la ville semble vouloir aller plus vite.

"Afin de réfléchir, ensemble, sur un projet solide et partagé, les 39.000 ménages louviérois recevront un courrier comprenant un questionnaire afin de faire entendre ses attentes. Entre le 17 et le 31 janvier 2022, il sera possible de répondre à ce sondage soit en répondant au questionnaire via l'E-Guichet (https://lalouviere-formulaires.guichet-citoyen.be/enquete-citoyenne-siteboch/tryauth), soit en se procurant celui-ci auprès de la cité administrative ou de l’une des antennes, ou en le téléchargeant sur le site internet www.lalouviere.be." Il pourra alors être complété et ensuite déposé dans l'une des urnes prévues à cet effet.

Des urnes seront installées à la Cité administrative ainsi que dans les antennes afin de recueillir les avis, moyennant inscription sur une liste de participants, qui restera confidentielle et qui permettra d’éviter les doubles participations. Les réponses seront dépouillées et l'expression du choix de la population portée à la connaissance du public à la fin du mois de février. À l'issue de ce vaste sondage, un panel citoyen de 50 personnes sera tiré au sort parmi celles et ceux qui auront répondu.

"Cela constituera le comité consultatif. Celui-ci participera à la finalisation des conclusions de l'enquête et suivra, de manière régulière, la traduction de ses conclusions dans la mise en œuvre du projet final", annonce encore la ville. Reste désormais à voir si l’annonce de cette consultation citoyenne – qui vise donc à développer un nouveau projet sur le site initialement promis à Wilhelm&Co – donnera lieu à une nouvelle réaction du promoteur.