La problématique n’est pas neuve, le mécontentement est général. Grèves sauvages, couac dans les collectes ou collectes incomplètes,… Trop souvent encore, les communes doivent prendre des dispositions pour assurer un service initialement confié à l’intercommunale Hygea. Trop c’est trop, la commune de La Louvière a décidé de réagir et d’interpeller une nouvelle fois l’intercommunale afin de lui faire part de ses doléances.

C’est à l’unanimité – preuve que les manquements sont constatés par tous – que le conseil communal a voté une motion en cens. "Ces dernières années, outre des mouvements sociaux imprévus liés notamment à un mauvais climat social empêchant la réalisation des collectes, des nombreux manquements sont régulièrement constatés comme des oublis, des collectes effectuées partiellement ou bâclées, engendrant un mécontentement récurrent chez de nombreux louviérois", expliquent les élus, tout parti confondu.

"Lors de chaque incident, la communication émanant d’Hygea se fait au compte-goutte, de manière trop vague et tardive, mettant systématiquement la ville de La Louvière en difficulté dans sa propre communication vers les citoyens." Les mots sont lâchés : le service rendu aux citoyens ne correspond pas aux attentes de la ville et les objectifs fixés par l’intercommunale, à savoir l’embellissement du cadre de vie, "ne sont pas atteints."

Par cette motion, le conseil communal a officialisé son ras-le-bol. Ce dernier réclame désormais un changement permettant d’offrir aux communes, et donc aux citoyens, un service qualitatif. "Nous demandons à l'intercommunale de mettre en place, avant la mise en œuvre du nouveau schéma de collecte, une procédure qui pourrait être enclenchée rapidement en cas d'impossibilité de réaliser une collecte, de manière à ce que le service au citoyen puisse être rendu dans les meilleurs délais."

À cette demande s’ajoute le souhait d’améliorations en matière de communication. Le PTB a de son côté souligner la nécessité d'écouter les travailleurs, "à même d'objectiver les problèmes au sein de l'intercommunale et de proposer des solutions."