C’est sans aucun doute la bonne nouvelle de ce début de semaine pour tous les sportifs de La Louvière et des environs. Après de longs mois de fermeture, le Point d’Eau se prépare à une réouverture. Dès ce 6 avril prochain, l’espace sportif sera ouvert aux clubs, tant pour les stages que pour les entrainements. Si le protocole mis en place convainc, les bassins seront accessibles au grand public dès le 19 avril, sur réservation.

Jusqu’ici, le conseil d’administration avait joué la carte de la sécurité, estimant par ailleurs que rouvrir le complexe coûterait trop cher, au regard d’une faible fréquentation. Aujourd’hui, et alors que la situation sanitaire reste instable, il apparaissait compliqué de rester sur la même ligne de conduite. "Nous rouvrons mais il est clair que notre plus grand espoir, c’est que les citoyens en profitent et répondent à l’appel", assure Pascal Leroy (PS), président du Point d’Eau.

"L’annonce de la réouverture a suscité bon nombre de réactions positives, nous avons donc bon espoir." Les craintes d’une nouvelle dégradation de la situation sanitaire et de l’adoption de mesures plus fermes par le gouvernement sont cependant réelles. "Nous les respecterons, évidemment. Il n’est pas question de déroger aux règles. En cas de durcissement des mesures, nous prendrons les décisions qui s’imposent…"

À ce stade cependant, les piscines semblent être épargnées et ont obtenu le droit de poursuivre leurs activités. "Les protocoles appliqués sont très stricts. De notre côté, le fait de rouvrir les bassins d’abord aux clubs nous permettra de l’évaluer, de l’adapter au besoin avant la réouverture complète au grand public. C’est une espèce de phase-test" Insistons encore sur le fait qu’à ce jour, la réouverture de la zone ludique n’est pas encore annoncée.

Le protocole complet sera quant à lui publié sur le site internet du Point d’Eau à partir du 12 avril. La capacité d’accueil sera évidemment réduite, la désinfection des mains et le port du masque seront obligatoires, un sens de circulation devra être respecté et les réservations indispensables. Par ailleurs, les vestiaires collectifs ne seront pas accessibles. Les douches ont été séparées par des vitres de plexiglas. Un maitre-nageur "préposé covid" sera chargé de la surveillance du respect des mesures.