À n’en pas douter, les riders trépignent déjà d’impatience. Le premier avril prochain, le Wallride Boardshop, magasin totalement dédié au skateboard et à la trottinette, ouvrira officiellement ses portes dans la cité des Loups, sur la place Mansart. Une véritable aubaine pour les sportifs, qui manquaient cruellement d’un lieu comme celui-là dans la région.

Du haut de ses 23 ans, Antoine Dersin n’est motivé que par la passion de ses deux sports de prédilection. "Je pratique le skate et la trottinette depuis près de 10 ans, j’ai fréquenté beaucoup de skate-parks et d’événements dédiés dans la région", explique le jeune homme, diplômé en photographie. "J’ai aussi travaillé dans ce domaine en tant que vendeur et j’ai constaté qu’il y avait un vrai manque en la matière."

Et pourtant, à La Louvière, la demande est criante. "Entre le projet qui avait été développé à l’arrière de la place communale et le skate-park de Strépy, c’est un peu fou qu’il n’y ait pas de magasin spécialisé. J’ai simplement eu l’envie de me lancer. Depuis l'annonce d'ouverture imminente du shop, les retours sont hyper-positifs, je suis submergé de messages, parfois de gens qui me disent simplement merci."

Pour mener à bien son projet, Antoine Dersin a pu compter sur le soutien de la ville, via le concept de maternité commerciale. "Le local que j’investis appartient à la ville. C’est financièrement intéressant, j’ai moins de pression que si je payais un loyer traditionnel. Ça va me permettre de me lancer plus progressivement, même si mon objectif, c’est que cela fonctionne dès le premier jour !" Pendant au moins trois ans, le local restera à sa disposition à un prix avantageux.

"J’ai déjà beaucoup d’idées. Au niveau du shop, je vais proposer des skates entiers et des trottinettes entières mais aussi des pièces détachées pour les deux sports, des vêtements bien sûr et des chaussures de marques renommées dans le milieu,… Mais j’ai aussi envie de miser sur l’aspect événementiel en organisant des street jam. Ce sont des rassemblements de rider organisés dans la rue. Il n’y a pas véritablement de règles ni d’esprit de compétition, c’est l’amusement qui prime !"

Des projections de film au sein du shop mais aussi des collaborations avec des artistes locaux sont par ailleurs envisagées. Antoine Dersin n'a été freiné par la crise sanitaire et bouillonne d’idées. À n’en pas douter, le Framerisois se donnera les moyens de ses ambitions pour devenir une référence dans la région et au-delà.

Une école de trottinette en projet

À 23 ans, Antoine Dersin a de la suite dans les idées. Non content de profiter d’un manque dans la région pour lancer sa boutique, le Framerisois envisage d’ouvrir une école dédiée à la trottinette. "Dans le milieu du skate, il y a déjà des cours, des stages,… Ce concept est en revanche très peu présent pour la trottinette, parce que c’est un sport encore un peu nouveau", explique-t-il. "Il y a pourtant des pratiquants et donc une demande."

C’est finalement du côté de Mons que ce projet pourrait voir le jour. "L’asbl qui gère les skate-parks montois est très dynamique et serait prête à me suivre dans l’aventure. De mon côté, je vais me consacrer au magasin mais comme souvent dans le milieu, un petit nombre de riders passionnés et investis sera sponsorisé. L’un d’eux sera chargé d’organiser ces cours." Ce n’est pas encore pour tout de suite mais la volonté est clairement affichée.

Réaction de Pascal Leroy (PS), échevin des sports à La Louvière

"L’ouverture du Wallride Boardshop est une belle opportunité à tous les niveaux. Antoine profite du concept de la maternité commerciale et d’une cellule idéalement située, sur la place Mansart. D’autre part, la ville profite d’un commerce novateur, qui répond à une réelle demande de sportifs qui ont besoin de pouvoir trouver du matériel de qualité. Je suis persuadé que le magasin rencontrera un joli succès. Par ailleurs, je tiens à saluer son courage, sa détermination : se lancer, à son âge, en ouvrant son propre shop, ce n’est pas évident… Surtout dans le contexte que l’on connait."