À l’arrêt depuis mars dernier, le secteur culturel s’apprête à repartir à la rencontre de son public. Les 19 et 20 septembre prochain en effet, le festival En V(r)ille reprend ses quartiers au cœur du parc Gilson, dans la Cité des Loups. Pour cette troisième édition, crise sanitaire oblige, les Ateliers la tête en l’air, soutenus par la ville de La Louvière, ont dû repenser l’événement afin d’assurer la sécurité des artistes, des encadrants et du public.

Le festival sera ainsi l’un des premiers événements culturels de cette ampleur organisé dans la région du Centre depuis le déconfinement. « C’est un vrai plaisir de pouvoir à nouveau mettre quelque chose sur pied, plus encore au cœur du parc Gilson qui vient d’être rénové et qui n’est selon moi pas assez exploité », souligne Leslie Léonie (PS), échevine de la culture. Ce sont finalement neuf compagnies qui se succéderont pour assurer pas moins de 16 prestations en deux jours.

Au programme, un duo clownesque en slips et peignoirs, un duo acrobatique de mains à mains, un envol burlesque et onirique sur hamac, des jeux avec de simples objets du quotidien ou encore un hommage délirant à l’escabelle. Bref, difficile de ne pas trouver son bonheur et de ne pas écarquiller les yeux face au talent d’artistes durement touchés par la crise et naturellement impatients d’à nouveau se produire.

"Cela n’a pas été simple, dû au covid, le chemin a été semé d’embuches. Il a fallu repenser la programmation plusieurs fois mais finalement, nous proposons une formule de spectacles courts qui n’en sont pas moins techniques, dynamiques, physiques et émouvants", ajoute Virginie De Brouwer, coordinatrice artistique et programmatrice pour En V(r)ille. "Notre ambition, pour cette troisième année, c’est que le public ait l’envie de venir à nouveau profiter du spectacle."

Si le festival sera accessible tout à fait gratuitement (via la rue de Bouvy uniquement), il ne pourra accueillir que 400 personnes simultanément. Les ateliers proposés en marge des prestations artistiques nécessiteront quant à eux une inscription obligatoire (lesateliers@cestcentral.be). Le port du masque est obligatoire, la circulation organisée dans le parc et les bulles seront espacées d’1,5 mètre lors des spectacles. Des mesures évidemment contraignantes pour nécessaires pour permettre la tenue de l’événement.

L’édition 2020 sera donc particulière à plus d’un titre mais la volonté affichée de faire d’En V(r)ille un rendez-vous incontournable et familial reste, elle, inchangée.