Saint-Nicolas ayant désormais récompensé les enfants sages, ce sont les festivités de Noël qui se préparent dans les chaumières. La période de fin d’année est en effet propice aux achats, qu’ils soient réfléchis ou plutôt de dernière minute. Et dans la cité des Loups, le mot d’ordre est clair : favorisez les commerçants locaux. De nombreux Louv’Chèques n’ont en effet pas encore été dépensés par leurs propriétaires.

"Sur l’enveloppe d’1,6 million d’euros qui était prévue, un bon million a été dépensé", confirme le bourgmestre, Jacques Gobert (PS). "Nous ne pouvons que regretter que 600 000 euros dorment toujours car l’objectif est bien de pousser nos citoyens à dépenser cet argent auprès des commerçants locaux." Pour relancer la dynamique, diverses actions de communication ont été et seront encore lancées.

"Des capsules vidéos ont été diffusées afin de donner la parole aux citoyens et aux commerçants, pour que ceux-ci expliquent la plus-value de ces chèques. Nous avons également relayé l’information dans le La Louvière à la Une. Nous savons que les nouvelles normes de télétravail modifient les modes de consommation, ce qui n’est pas toujours en faveur de nos commerçants. Mais nous allons faire notre possible pour remettre la machine en route."

Utiliser les Louv’chèque, c’est avoir la garantie de soutenir le tissu économique local. "Nous misons beaucoup sur la période de fin d’année", ajoute le bourgmestre. On notera par ailleurs dans le cadre de son plan de relance, la ville de La Louvière avait également proposé d’autres actions. "Les primes de 2500 euros ont été bien perçues, 350 commerçants en ont bénéficié. Les nuitées dans les hôtels ont en revanche un peu moins bien fonctionné."

Et de poursuivre : "Les chèques culture et les chèques sport ont connu un vif succès. À tel point que nous avons doublé la mise et distribué 2000 chèques sport au lieu des 1000 initialement prévus à destination des jeunes qui s’inscrivaient dans un club sportif." Globalement, les aides ont donc été appréciées. Reste à espérer que les fêtes de Noël viennent donner un dernier coup d’accélérateur à l’opération et que les derniers louv’chèque, d’une valeur de 20 euros, soient utilisés à bon escient avant le 31 décembre prochain.