Du soulagement, de la satisfaction. Ces deux sentiments animent les acteurs du secteur culturel depuis ce mardi soir, alors que le Conseil d’État suspendait l’obligation de fermeture du secteur, imposée par le comité de concertation du 22 décembre dernier. L’arrêté royal doit encore être adapté mais les théâtres et les cinémas n’ont pas attendu pour annoncer la bonne nouvelle et procéder à la réouverture des salles.

"Nous sommes plus qu’heureux : cette marche arrière prouve qu’un secteur peut se fédérer de manière efficace et positive", souligne Vincent Thirion, directeur de Central, à La Louvière. "Nous obtenons gain de cause car les propos tenus par le secteur étaient bons, les faits avancés avérés ! Le conseil d’État met de côté des directives absurdes et infondées."

Les cinémas ont eux aussi annoncé leur réouverture. Le Stuart, également situé à La Louvière, accueillera son public dès ce jeudi. "Honnêtement, nous étions encore sous le choc de la décision de fermeture", admet Dominique Pescatore, gérante. "Ce retour en arrière est vraiment positif. Le mois de décembre est extrêmement important pour nous car nous attirons un public familial. La programmation est d’ailleurs davantage tournée vers le jeune public, avec des films comme Encanto, Tous en scène 2 ou Monster Family 2."

La décision du conseil d’État apparait de ce fait comme un magnifique cadeau de fin d’année… Même si tout n’est pas encore gagné pour le secteur culturel. Les protocoles déjà en vigueur avant le dernier codeco sont maintenus. Les structures sont donc toujours limitées à l'accueil d'un maximum de 200 personnes, peu importe la capacité de la salle.

"Chez Central, nous comptons 957 places. Vous pensez bien que jouer devant 200 personnes n’est pas rentable. Nous n’avons pas d’obligation de rentabilité mais il s’agit d’argent public et nous avons malgré tout des objectifs à atteindre", précise encore Vincent Thirion. "Notre combat n’est donc pas fini." La programmation de Central restera inchangée et les équipes invitent chacun à soutenir le secteur à assistant à un spectacle, en achetant ou en offrant des places, qu'il s'agisse de théâtre, de cinéma ou de concert.