La Ville de La Louvière entend bien diminuer ses émissions carbone dans le cadre, notamment, de son projet L.LO 2050. Toute une série de bâtiments emblématiques de la Cité des Loups font ainsi l’objet de demandes de subsides européens pour leur rénovation énergétique. Certaines implantations, trop énergivores, subiront un sort plus radical puisqu’elles seront désaffectées et regroupées sur un autre site. C’est le cas du complexe sportif de la rue de Bouvy et des infrastructures du Royal Tennis Club louviérois qui pourraient se retrouver au sein de l’ancienne zone industrielle CCC. La Ville de La Louvière a, en ce sens, introduit un dossier pour l’obtention de fonds FEDER. Ces derniers permettraient à la Ville de ne payer que 10% des 32 677 193 euros nécessaires pour la mise en place du projet.

"Certaines implantations très énergivores présentent des coûts de rénovation plus conséquents qu’une nouvelle construction. Ces anciennes infrastructures ne répondent plus non plus à divers critères actuels que ce soit en termes de fonctionnement, d’hygiène, de sécurité ou d’accueil des PMR", indique Jacques Gobert, bourgmestre de La Louvière. "Plusieurs implantations sportives ont donc été ciblées afin d’être regroupées au sein d’un même site dédié au sport. Le complexe sportif situé rue de Bouvy, abritant les locaux de l’asbl "La Maison du Sport", une salle omnisport, une zone d’arts martiaux et des espaces polyvalents, est concerné par ce projet. C’est également le cas des infrastructures du Royal Tennis Club louviérois, vétustes et mal desservies en transport en commun."

L’ensemble de ces activités sportives pourraient donc bien se retrouver au sein d’un nouveau site dédié au sport. L’ancienne zone industrielle CCC a été désignée comme lieu d’accueil sur base des lignes directrices fixées par le projet de Ville en matière d’aménagement du territoire.

Ce nouveau site présente de nombreux atouts que la Ville a faits valoir auprès des fonds FEDER pour l’obtention de subsides. "Ce projet s’inscrit dans la continuité du programme FEDER précédent qui avait permis la dépollution du site industriel et le désenclavement du quartier du Bocage par l’intermédiaire d’une voirie cyclo-piétonne", explique Jacques Gobert. "La reconversion de cet ancien site industriel permet d’éviter de consommer des terrains agricoles tout en relocalisant des activités en centre-ville, contribuant à sa redynamisation. Le terrain est également idéalement situé à proximité des transports en commun et de la piscine olympique. Il sera aussi possible de mutualiser les infrastructures dont les parkings, tout comme les équipements techniques. Des bâtiments très performants sur le plan énergétique seront ainsi créés répondant par la même occasion aux enjeux du développement durable."

L’aménagement du site prévoit donc de créer un pôle sportif et de loisirs sur le site CCC réhabilité. Diverses activités sportives seront proposées telles que du tennis, des sports de combat, du ping-pong, etc.