C’est un pas dans la bonne direction. Ce jeudi, la commune de La Louvière a officialisé sa démarche de verdissement progressif de sa flotte automobile en présentant sept véhicules électriques et 12 véhicules équipés au gaz naturel compression (CNG) financés en partie sur fonds propres et en autre partie grâce aux subsides régionaux. Ceux-ci interviennent en remplacement de véhicules qui, jusqu’ici, consommaient de l’essence.

"Il y a les paroles, les déclarations d’intention et puis les actes", s’est réjoui Jacques Gobert (PS), bourgmestre. "Ce projet de charroi plus vert était inscrit dans notre déclaration de politique communale et vise à contribuer à la nécessaire transition écologique via la diminution de notre empreinte CO2."

Ces véhicules flambant neufs seront utilisés par le personnel de la régie communale et par le personnel administratif. "Les véhicules électriques ont une autonomie de minimum 180 kilomètres tandis que les véhicules CNG tournent autour des 450 kilomètres", ajoute David Topak, technicien gestionnaire de la flotte communale.

Des autonomies largement suffisantes pour le personnel, qui sera amené à se déplacer surtout en cœur de ville. "On estime qu’il effectuera rarement plus de 120 kilomètres par jour. Il devra cependant prendre quelques nouvelles habitudes afin que les véhicules restent disponibles. Il faudra les mettre en recharge à chaque fin de mission."

Pour ce faire, des bornes sont disponibles en quantité suffisante. Les panneaux photovoltaïques placés sur le toit de la cité administrative lors de sa construction seront quant à eux sollicités. "C’est la concrétisation d’une réflexion initiée il y a déjà plusieurs années", souligne encore le bourgmestre.

Le marché avait été attribué il y a environ un an et demi. Les véhicules sont sous leasing pour une période de quatre ans pour une moyenne annuelle estimée de 10 000 kilomètres. La police locale bénéficie elle aussi de nouveaux véhicules "plus verts." A terme, la ville entend renouveler la totalité de sa flotte, y compris ses poids lourds si les budgets nécessaires deviennent plus abordables qu’aujourd’hui. D'autres véhicules sont d'ailleurs déjà en commande et seront réceptionnés dans les prochaines semaines.