C’est ce que l’on appelle être pris la main dans le sac ! Ce week-end, un blogueur belge avait lancé un appel sur les réseaux sociaux pour manifester à La Louvière contre les mesures covid-19. Les manifestants se sont rassemblés en nombre sur le parking de la gare du sud. La Police de La Louvière est intervenue une première fois pour faire disperser les manifestants, qui n’ont pas montré de résistance. 

Rappelons-le, ce type de rassemblement est interdit compte-tenu de la situation sanitaire. Les policiers ont donc invité les personnes présentes à quitter les lieux, sous peine d’une amende administrative, comme le prévoit la législation. Sauf qu’un peu plus tard dans l’après-midi, une vingtaine de personnes ont bravé l’interdit et se sont rejoints dans le centre-ville. Les policiers se sont, cette fois-ci, montrés plus sévères et plusieurs amendes ont été adressées. Le blogueur, lui, a été privé de liberté.

De nombreux messages de soutien ont été publiés sur les réseaux sociaux depuis hier soir. Ils condamnent "une violation à la liberté d’expression et des droits de tout à chacun de manifester". Notons qu'il n’en est pas à son premier coup, puisque le blogueur a déjà été condamné suite à sa participation aux actions des gilets jaunes en décembre 2018. Le parquet avait estimé qu’il avait joué un rôle d’incitateur à l’émeute sur les réseaux sociaux. Il avait été libéré sous conditions.