Huit millions d'euros. Voilà la somme colossale que la Ville de La Louvière va emprunter dans un but unique : mener à bien un plan de relance. Pour surmonter cette crise, le Collège communal vient en effet de valider les grands axes d'un plan de relance multi-sectoriel dont l'ambition est d'apporter un soutien concret à la population louviéroise. Ce plan prévoit aussi de soutenir le secteur associatif, sportif et culturel, l'aide aux personnes ou encore le folklore.

Une action concertée sera par ailleurs orientée vers le commerce local, y compris le secteur Horeca. "La Ville de La Louvière prendra en charge ce plan de relance communal, qui devrait s'étaler sur plusieurs années et dont certaines actions auront un impact immédiat, facilitera la transition vers une économie locale plus résiliente et plus durable, et articulera ses actions avec les différentes initiatives portées par les Gouvernements fédéral et régional", assure le bourgmestre Jacques Gobert.

Forcément, l'opération se fera en collaboration avec les acteurs de la société. "C’est pourquoi, dans les prochains jours, le Collège communal de la Ville de La Louvière entamera une série de consultations avec les secteurs et les associations de terrain pour alimenter ce plan au plus près des attentes et besoins des citoyens", annonce le bourgmestre.

"Avec la pandémie de la Covid-19, la Belgique, comme tous les pays du monde, a traversé et traverse encore une épreuve sanitaire sans précédent. Notre ville n'a pas échappé à la crise, qui a et aura un impact majeur sur notre population, nos entreprises, nos associations, nos citoyens, ...", poursuit-il. "Dès le début, les autorités communales ont tenté, avec les moyens qui sont les leurs, de répondre le plus efficacement aux exigences du moment."

Dans ce cadre, plusieurs mesures ont été prises par le Collège communal pour soutenir les différents secteurs touchés, dont certains connaissaient de grandes difficultés. "Ces différentes interventions s'inscrivaient dans une dynamique où chaque niveau de pouvoir, du fédéral au local, a pris sa part. Il convient maintenant d'envisager l'avenir et d'entamer une nouvelle phase, celle de la relance et de la reconstruction."