La Ville de La Louvière vient de franchir une étape de plus dans la transformation du bâtiment dit de la Maison de la solidarité en abri de nuit. Alors que l’abri de nuit actuel fait face aux problèmes d’augmentation des demandeurs, le CPAS pouvait compter sur le soutien du gouvernement wallon pour financer la transformation de la Maison de la solidarité en abri de nuit. Ce dernier pourrait, à terme, bénéficier de 24 lits à la place des 12 actuels. Le conseil communal a approuvé en ce sens les conditions et le mode de passation du projet.

"Nous devons nous rendre à l’évidence, il y a de plus en plus de personnes sans abri ou mal logées sur notre territoire. Nous ne voulons plus faire face à d’éventuels refus et devoir reloger ces personnes dans l’urgence. Pour y parvenir, nous n’avons pas d’autre choix que d’augmenter la capacité d’accueil de l’abri de nuit", indiquait Nicolas Godin, président du CPAS de La Louvière. Les premières esquisses permettraient de passer d’une capacité de 12 à 24 lits.

Cinq chambres individuelles, huit chambres doubles et une chambre familiale seraient aménagées. Une aile serait réservée aux femmes, une autre aux hommes. "Nous envisageons quelque chose d’assez modulable car le demande n’est pas constante. Les chambres seraient en tout cas plus grande, notre public serait accueilli de manière plus bien confortable qu’actuellement." Bien entendu, qui dit augmentation de la capacité d’accueil dit augmentation du nombre d’encadrants.

Pour rappel, les travaux pourraient débuter en février 2023 et s’étaler sur un an. L’intervention de la Région wallonne s’élèverait à 782 628 euros. 257 972 euros resteraient à charge du CPAS.