Centre

Les deux communes espèrent retirer du positif de l'accord wallon.

Le rouge, le bleu et le vert seront les couleurs dominantes dans les gouvernements de la Région wallonne et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Comme à Soignies et à Ecaussinnes, deux communes qui vivent positivement avec cette tripartite.

Cette majorité a donc forcément le don de ravir les collèges de Soignies et Ecaussinnes. "On a appelé pas mal de coalitions par des noms de fleurs mais ici, nous pourrons l'appeler la Sonégienne", s'amuse Marc Verslype (MR), échevin à Soignies. "Pour nous, c'est du pain béni parce que, lorsque nous aurons des projets, nous pourrons aller frapper à la porte des socialistes, des libéraux ou des Ecolos. Nous aurons certainement une écoute favorable puisque nous sommes dans la même conjoncture."

La bourgmestre de Soignies Fabienne Winckel (PS) était présente ce lundi en coulisses lors de la présentation du pré-accord de gouvernement. "Ce qu'Elio Di Rupo nous a présenté, ça m'a vraiment parlé. Il y a d'importants défis au niveau de l'enseignement, de la lutte contre la pauvreté, de l'économie, etc. Il y a des choses ambitieuses autour de la table et c'est vraiment positif. On retrouve d'ailleurs globalement la même réflexion et les mêmes axes dans notre déclaration de politique communal. Nous sommes sur la même longueur d'onde et ça ne peut être que bénéfique pour Soignies."

La commune d'Ecaussinnes espère aussi profiter de cette coalition. "De ce que j'ai pu lire dans l'accord, il y a beaucoup de bonnes choses", estime Xavier Dupont (PS), le bourgmestre. "J'ai notamment vu que 4 000 km de haies allaient être subsidiées par la Région wallonne. Or, notre commune a en besoin pour lutter contre les coulées de boue. Il est aussi prévu de faire basculer la gestion des zones de secours des communes vers les provinces, ce qui déchargera d'un poids important les petites communes. Pour l'instant, c'est assez positif."