Centre Céline Tellier a été interpellée ce mardi au parlement wallon.

Le projet de porcherie d'engraissement de 1 800 porcs s'est invité sur les bancs du parlement wallon ce mardi matin. Le député Jori Dupont (PTB) a interpellé la ministre du bien-être animal et de l'environnement Céline Tellier (Ecolo) sur ce dossier très délicat. "Nous sommes extrêmement attentifs à ce dossier vu son impact à la fois environnemental et en termes de bien-être animal potentiel", débute la ministre. "Actuellement, ce dossier est toujours à l’instruction au niveau de notre administration."

Le 24 septembre, le collège communal a en effet émis un avis "réservé" dans l’attente de la réception d'un rapport de synthèse de la Région wallonne. "Les fonctionnaires technique et délégué ont sollicité les avis de neuf instances en matière d’eau souterraine, de nature et forêt, de pollution atmosphérique, de bruit, de ruralité, d’énergie, de bâtiments, de bien-être animal et de protection incendie. À ce jour, seuls quatre avis des instances ont été reçus."

Une date butoir a toutefois été fixée au 20 novembre pour que ce rapport de synthèse soit remis au collège communal brainois. "Ensuite, il appartiendra d’abord au collège communal de prendre une décision", explique Céline Tellier. "Ce n’est qu’après, en cas d’éventuel recours administratif, que cette décision pourra être contestée auprès du gouvernement. Il est donc beaucoup trop tôt pour prendre position sur ce dossier puisque toutes les instances ne se sont pas encore prononcées."

La ministre du bien-être animal a toutefois émis un premier élément de réponse, au regard des mesures inscrites dans la déclaration de politique régionale (DPR) récemment présentée. "Cette DPR insiste pour développer l’autonomie fourragère (NdlR : système de production animale autonome basé sur la capacité de nourrissage de l'herbe et des cultures fourragères produites sur la ferme) ainsi que l’élevage extensif (NdlR : méthode avec une faible densité d’animaux). Ce seront des éléments qui interviendront certainement dans la lecture du dossier."