Venue du Canada, Charmaine Strum a rendu hommage à son grand-oncle.

Le Memorial George Price, installé le long du canal du Centre à Ville-sur-Haine, a reçu une visite très particulière ce jeudi matin. Celle de Charmaine Strum, l'une des petites-nièces de George Price, ce soldat canadien connu comme étant le dernier soldat du Commonwealth mort au combat durant la Première guerre mondiale.

Près de 101 ans après le décès de son grand-oncle, Charmaine est venue pour la première fois sur les lieux de cette fameuse scène qui a coûté la vie au soldat Price, le 11 novembre 1918, alors qu'il n'avait que 25 ans. "Cet endroit est magnifique" raconte la Canadienne venue de la région de la Nouvelle-Ecosse, sur la côte est du Canada. "Nous avions regardé la cérémonie du centenaire l'année dernière sur internet parce que nous ne pouvions pas être présents mais c'était étourdissant. Alors, être ici, c'est vraiment fabuleux. C'est quelque chose de très symbolique et très émouvant pour moi."

© SH

Le contact avec la Ville du Roeulx et l'échevin du civisme Jean-Francis Formule s'est créé un peu par hasard. "Je savais qu'un livre avait été édité avec les photos de l'inauguration du Memorial. Mon mari a donc écrit à la Ville pour demander une copie de ce livre en se disant que nous pourrions le récupérer lors d'un petit voyage en Europe qui était déjà prévu. C'est ainsi que nous avons fait étape au Roeulx. On nous a proposé de nous montrer le Memorial et d'organiser une visite à l'école George Price."

Après un moment de recueillement au Memorial, les élèves de l'école George Price ont en effet accueilli chaleureusement Charmaine Strum et son époux. Là aussi, la petite-nièce du soldat canadien a été honorée de l'hommage. C'est en 2015 que cette école communale de Ville-sur-Haine a pris le nom du célèbre soldat. Une stèle commémorative avait déjà été érigée par le passé non loin de l’endroit où tomba George Price. Le Memorial a quant à lui été inauguré en novembre 2018, en présence de la Princesse Astrid, le Prince Lorenz, la gouverneure générale du Canada Julie Payette ou encore le Premier ministre Charles Michel.

© SH

© SH