Centre

L'offre de Philippe Thirion est actuellement analysée.

Dix jours après l'annonce officielle de la faillite de la boulangerie Thirion, la grisaille et l'orage qui stagnaient au-dessus de l'entreprise se dissipent pour laisser place à de réelles éclaircies qui devraient bientôt se confirmer en un radieux soleil. Il apparaît en effet que l'offre de reprise proposée par Philippe Thirion est accueillie favorablement par les curateurs désignés par le tribunal du commerce de Charleroi.

Le fondateur de l'entreprise, qui avait cédé sa création en 2017, est donc en passe de revenir aux commandes du navire. Philippe Thirion ne souhaite cependant pas s'enflammer avant que son offre ne soit officiellement acceptée. "Il est clair que notre offre est sérieuse mais cela se décidera mardi au tribunal du commerce", confie-t-il. "Je ne souhaite donc pas m'exprimer avant mardi. Je préfère attendre que les choses soient certaines à 100%."

Philippe Thirion veut rester prudent pour ne pas donner de faux espoirs aux 120 employés de cette entreprise basée à Ressaix avec son atelier de production. Pour rappel, Thirion est une entreprise familiale qui fournit 18 boulangeries dans la région du Centre, du Brabant Wallon et à Mons. Depuis sa reprise en 2017 par deux investisseurs brabançons qui avaient repris l'affaire à Philippe Thirion, la situation économique du groupe n'a cessé de se dégrader. La dette des sociétés s'élevait ainsi à environ 1,4 million d'euros.

Après la déclaration de faillite le 17 juin dernier, un curateur a été nommé pour trouver un éventuel repreneur. Rapidement, trois candidats se sont manifestés dans ce but, dont la famille Thirion. Cette option a sans surprise récolté les préférences du personnel. Mais c'est bien le tribunal du commerce qui aura le dernier mot. Le verdict tombera mardi matin.