Nouveau coup dur pour le metteur en scène louviérois Franco Dragone. Les acteurs et les équipes mobilisés sur son spectacle Le Rêve, joué Au cœur du Wynn Resort à Las Vegas, ont en effet été informés vendredi, au cours d’une conférence numérique, que ce dernier était définitivement arrêté. Ce sont quelque 275 interprètes, musiciens et techniciens qui se retrouvent du jour au lendemain sans travail, dans une période déjà extrêmement compliquée pour le monde du spectacle.

Dans un communiqué, le directeur de Wynn Entertainment, Rick Gray, a expliqué cette décision. "En raison de la pandémie de covid-19 et des exigences de distance physique qui en découlent, pour lesquelles aucune date de fin ne peut être prédite mais qui sont nécessaires pour assurer la sécurité de nos invités, nous avons été contraints de mettre fin au spectacle Le Rêve – The Dream." Depuis son lancement en 2005, le spectacle avait été joué à près de 6000 reprises.

Le Rêve a été inspiré par le tableau éponyme de Pablo Picasso. Avec ce show, Franco Dragone avait voulu inventer un univers radicalement neuf et entraîner les spectateurs dans un monde où le théâtre, la performance et le public ne font qu’un. "Au-dessus d’une immense scène aquatique, les acrobates aériens planent avant de plonger. Sous l’eau, des nageurs glissent dans de somptueux ballets synchronisés", explique l'artiste sur son site le Louviérois.

Près de 15 ans après son lancement, le Rêve prend donc fin pour Franco Dragone, toujours en prise avec d’importants démêlés judiciaires : en juin dernier, le parquet de Mons avait ainsi demandé son renvoi devant le tribunal correctionnel dans le cadre d’un dossier de fraude fiscale et blanchiment d’argent. Franco Dragone, 67 ans, est toujours présumé innocent mais la justice montoise le suspecte néanmoins d'avoir fraudé puis blanchi des millions d'euros de royalties, c'est-à-dire des droits d'auteur perçus par le metteur en scène sur les spectacles qu'il a conçus au cours du dernier quart de siècle.