Centre

Le SPW attend désormais de pouvoir récupérer la passerelle pour poursuivre sa restauration.

Dans le cadre de son programme de restauration des ouvrages d'art situés sur le Canal du Centre historique, le Service public Wallon procédait, en décembre 2017, à l'enlèvement de la passerelle piétonne qui surplombait le canal, à la hauteur de la rue Joséphine Joos Lambert à Strépy-Bracquegnies. Datant des années 1930, cette structure métallique de plus de 30 tonnes présentait en effet des signes d'affaiblissement dus à la corrosion.

Plus d'un an et demi après la dépose de la passerelle, le SPW vient d’informer la ville de La Louvière de la faillite de l'entreprise qui procédait au chantier et du litige qui oppose depuis lors le service wallon au curateur afin de récupérer la structure restaurée mais non repeinte. Dans l’attente, le chantier est donc totalement à l’arrêt.

"Lorsque le SPW recevra l'autorisation de récupérer la passerelle, la fin de la restauration pourra se poursuivre", annonce la ville de La Louvière. Il s’agira alors de mettre les structures en peinture, de replacer la passerelle sur site, de construire le tablier en béton armé à surmonter des étanchéités et du revêtement en dallage.

La ville se veut malgré tout rassurante et précise que cette mauvaise nouvelle n’aura que des répercussions minimes sur les utilisateurs. Jusqu’en 2002 et la disparition de la navigation marchante, cette passerelle permettait aux piétons de passer d’un côté à l’autre lorsque le pont-levis était actionné. Pour des raisons de sécurité, elle était fermée depuis 2012. C’est donc essentiellement pour des raisons patrimoniales et pour lui garantir sa pérennité que cette restauration avait été demandée par la SPW.