Mauvaise mais inévitable nouvelle pour les habitants de Seneffe. Lors du dernier conseil communal, il a été décidé d'augmenter la taxe relative aux déchets ménagers pour l'année 2021. Il s'agit en réalité d'une grande première depuis 2010 où la taxe avait à l'époque grimpé d'un tarif commun de 100 euros à un coût de 125 euros pour les ménages de plus de deux personnes et à 150 euros pour les entreprises, homes et hôtels.

Cette taxe avait ensuite légèrement diminué en 2014 : 90 euros pour les personnes seules, 115 euros pour les ménages de 2 à 4 personnes, 105 euros pour ceux de 5 personnes et plus et 140 euros pour les entreprises, homes et hôtels. Mais pour 2021, le montant va à nouveau augmenter : 95 euros pour les personnes seules, 120 euros pour les ménages de 2 personnes, 130 euros pour ceux de 3 personnes, 140 pour ceux de 4 personnes et 145 euros pour ceux de 5 personne (soit + 38%). Quant aux entreprises, homes et hôtels, ils devront désormais s'acquitter de 180 euros.

"Cela ne nous fait évidemment pas plaisir de devoir augmenter cette taxe mais il faut mettre cela en perspective du fait que cela n’avait plus augmenté depuis 10 ans", explique la bourgmestre Bénédicte Poll. "C’est une obligation de la Région wallonne : les recettes relatives aux immondices doivent couvrir les dépenses. Or, les coûts augmentent donc nous sommes d'équilibrer les recettes. Et puisqu'on ne peut pas toucher au prix des sacs car il est commun avec d’autres communes, il est inévitable de toucher à la taxe déchets."

Forcément, les élus de l'opposition n'ont pas hésité à faire le lien avec la mise en place du nouveau système de déchets depuis le 2 janvier 2020. "Aujourd'hui, la majorité envoie la facture à nos citoyens et elle fait mal", pointe Michaël Carpin (PS). "En deux ans de majorité, Ecolo a réussi à réformer le système de collecte de déchets et augmenter le tarif de nos citoyens inchangé depuis 10 ans. Fameux bulletin !"

La bourgmestre a de son côté expliqué que cette augmentation n'était pas forcément liée au nouveau système de collecte. "Entre 2019 et 2021, on observe une augmentation de 84 000 euros des coûts qui ne sont pas liés à la collecte", détaille Bénédicte Poll. "Il s’agit notamment du coût du traitement des déchets et de la gestion du recyparc. Il est vrai qu’on observe aussi une augmentation de 49 700 euros pour les frais de collecte entre 2019 et 2021. Mais cela aurait aussi augmenté avec l’ancien système de collecte car le prestataire avait annoncé des augmentations de coûts."