Le secret de polichinelle a été officiellement confirmé ce mercredi matin à Paris où le tracé du Tour de France 2022 a été présenté : Binche accueillera le départ de la sixième étape de cette 109e édition.

Deuxième acte pour la Cité du Gille. Tout le monde s’en souvient, le 8 juillet 2019, Binche avait déjà donné un coup d’envoi lors d’une édition particulière, marquée par les 50 ans de la première victoire d’Eddy Merckx. Et le succès de l’événement avait dépassé toutes les attentes. ASO prévoyait 40.000 spectateurs s’il faisait beau, la moitié s’il pleuvait. Ce jour-là, le ciel brillait dans le soleil binchois et ils étaient près de 70.000 à assister au départ des coureurs.

Un jour historique pour le bourgmestre Laurent Devin, qui nous confiait à l’époque : "Nous ne revivrons peut-être plus cela durant ce siècle." Il n’aura finalement pas fallu attendre des lustres. Trois ans après ce premier départ, le Tour de France revient. "C’est une émotion extraordinaire", nous confie Laurent Devin, depuis Paris. "C’est aussi une grande reconnaissance de Christian Prudhomme, le directeur du Tour, pour la qualité d’organisation des courses cyclistes à Binche. Nous avions rendu un très beau bulletin en 2019 et il nous avait confié avoir ressenti une émotion forte pour le vélo à Binche. On le voit avec nos clubs cyclotouristes pour qui c’est une consécration. Nous en avions deux, nous en avons sept aujourd’hui. Avec des demandes féminines de plus en plus grandes. Nous venons d’ailleurs d’organiser la première édition féminine de Binche-Chimay-Binche."

La Cité du Gille s’inscrit donc une nouvelle fois sur la carte du Tour de France. La petite ville de la Région du Centre, moins de 34.000 habitants, va accueillir le départ d’une étape, comme Londres, Copenhague ou Bruxelles ont pu le faire. Le secret binchois ? "On le fait avec le cœur. Ça permet de soulever des montagnes et de participer avec ASO à l’organisation du troisième plus grand événement sportif au monde."

70.000 personnes avaient assisté au départ de l’étape en 2019 à Binche. Pas mal de gens découvraient Binche ce jour-là. Qu’est-ce que le bourgmestre a tiré de cette première expérience et qu’attend-il du prochain départ ? "Dans les jours qui viennent, nous aurons une réunion très importante avec des acteurs de l’entreprise et de l’enseignement, des associations sportives, culturelles et locales. Nous voulons tous ensemble, avec la Ville de Binche et la Région du Centre, préparer ce jour de fête. Le premier départ a permis d’inscrire Binche sur la carte du monde. C’était très important en termes de notoriété et ça a permis de nouer des contacts intéressants pour le monde économique, mais aussi pour notre politique cyclable. Ça nous a aussi laissé une sensation qui n’a pas de prix, à savoir que tout est possible à Binche. Quand on organise le départ d’une étape, on est amené à voir plus grand, à voir plus loin, et à travailler avec toutes les équipes de la Ville en harmonie avec notre devise : Plus oultre", conclut Laurent Devin.