La police de la Haute Senne peut être soulagée. Il n'y a pas eu de meurtre dissimulé dans la carrière de Scoufflény à Ecaussinnes. Le corps repéré ce lundi par les pompiers de La Louvière en exercice de plongée a été identifié ce mardi matin. Les plongeurs et experts de la DVI, service d'identification de victimes de la police fédérale, ont finalement repêché le corps d'un sanglier en décomposition. La bête est probablement tombée accidentellement dans l'eau.

Les pompiers en exercice n'étaient pas parvenus à identifier formellement la nature du cadavre trouvé sous l'eau lundi après-midi. "L'eau étant trop trouble, les pompiers n'ont rien pu confirmer", explique le commissaire Paul de la zone de police de la Haute Senne. "Ils ont simplement touché quelque chose de suspect. C'est pourquoi nous avons fait appel à des spécialistes de la DVI."

Ces derniers sont intervenus dans la carrière ce mardi matin pour extraire le corps et mettre fin aux élucubrations.