L’annonce est particulièrement attendue, elle pourrait être officialisée ce vendredi lors d’un nouveau comité de concertation : la Belgique basculera-t-elle en code jaune et abandonnera-t-elle l’utilisation du Covid Safe Ticket, un outil qui ne fait plus l’unanimité depuis déjà un moment ? C’est bien possible. Si elles sont prises, ces décisions apparaitront comme une véritable lueur d’espoir pour les amoureux du carnaval.

Ce samedi, la ville de La Louvière, en présence d'un représentant de la Zone de Police locale et des membres des différentes Amicales carnavalesques, conviera d’ailleurs la presse afin d’évoquer le déroulement des festivités carnavalesques des prochaines semaines. Un code jaune est indispensable pour pouvoir les maintenir. Les raisons d’y croire sont dès lors très grandes dans la Cité des Loups.

En revanche, pour certains carnavals de l’entité, il est trop tard. La date limite du 25 février étant dépassée, l’organisation du carnaval (feureu) de Haine-Saint-Pierre, qui devait se dérouler ces 6, 7 et 8 mars et de la soumonce générale de Houdeng ce 5 mars ne sera pas possible dans des conditions favorables. Il est en effet inenvisageable d’organiser les festivités en quelques jours seulement, notamment si l’on tient compte des quantités d’oranges à commander.

"Les métiers forains s'installeront toutefois sur la Grand Place de Haine-Saint-Pierre jusqu'au mardi 8 mars inclus", précise la ville de La Louvière. "De plus, l'œuvre originale présentée l'année dernière (tambour, grosse caisse et ramon) réalisée par la section « soudure et mécanique usinage » de l'Institut technique Saint-Joseph, en collaboration avec le service Infrastructure de la Ville de La Louvière, sera disposée sur la Place du Fond de Haine-Saint-Pierre du 4 au 8 mars."