Centre Les trois éoliennes ont été installées en l'espace de d'une vingtaine de jours.

Trois mâts éoliens de 150 mètres de hauteur trônent désormais sur toute l'entité d'Ecaussinnes. La dernière des trois éoliennes a été installée ce mardi soir le long de la RN57 après une journée de travaux intensifs ponctuée par le placement de la gigantesque hélice. Le tout avec l'aide d'une grue aussi imposante que l'éolienne elle-même. Le parc éolien d'Ecaussinnes est donc désormais terminé, deux semaines après que la première éolienne ait été placée. Il ne reste plus qu'à effectuer les dernières installations techniques afin de lancer les éoliennes et de produire les premiers watts.

Chacune de ces constructions sera capable de produire 3,2 MW. Le parc éolien produira ainsi annuellement près de 19 250 MWh, soit l'équivalent de la consommation de 5500 ménages wallons. En théorie, Ecaussinnes pourrait donc être autosuffisante. En théorie seulement, car en pratique, l'énergie produite sera injectée sur tout le réseau.

Ce nouveau parc éolien est financé et construit par Wind4Wallonia 2, un partenariat public-privé entre Engie Electrabel et six intercommunales wallonnes dont IDEA. "La construction de ce parc confirme les ambitions d'Engie Electrabel d'exploiter plus de 550 MW éoliens terrestres à l'horizon 2020", indiquait Olivier Desclée, porte-parole du fournisseur d'énergie, lors du début des travaux en mai 2018. "Nous fournissons déjà une capacité de production éolienne de 316 MW en Belgique et nous sommes bien partis pour atteindre nos objectifs de 2020 avec en ce moment, la concrétisation de nombreux projets."

Pour Ecaussinnes, c'est une première. La SWDE a bien érigé une éolienne, mais pour sa consommation propre. Total projette également d'ériger trois mâts pour ses besoins. Ici, les trois éoliennes installées le long de la RN57 produiront de l'électricité pour le réseau public et alimenteront les ménages. Les éoliennes permettront d’éviter l’émission de 7.700 tonnes de CO2 par an.