C’est un dossier dont on parle depuis déjà plusieurs années et qui commençait presque à prendre la poussière ! Le projet de construction d’un contournement Est, en complément du contournement ouest inauguré en 2015, s’apprête pourtant à devenir réalité. Les travaux préparatoires ont débuté et ce mercredi, Philippe Henry, vice-président du gouvernement wallon et ministre de la mobilité, était à La Louvière pour signer le contrat de commodat et la convention de partenariat entre la ville et la Région wallonne.

Ce contournement Est permettra notamment d’améliorer et de fluidifier l’accessibilité aux hôpitaux de Jolimont et de Tivoli depuis l’autoroute A501. "C’est un moment important dans la vie de notre ville, et ce à plus d’un titre", a souligné le bourgmestre de La Louvière, Jacques Gobert (PS). La ville est en effet soumise à un trafic dense. Revoir la stratégie de mobilité de cette dernière est donc primordial.

"Ce boulevard urbain, comme nous l’appelons, va avoir des effets positifs sur la mobilité, bien sûr, mais pas seulement. Il vise également à stimuler la reconversion économique de notre ville grâce à la valorisation des sites tels que les laminoirs de Longtain, Lamy Lutti ou Codami. En complètement du contournement Ouest, il apportera une voie d’accès alternative à des zones de forte fréquentation, comme le quartier des hôpitaux."

C’est en ce sens également qu’une attention toute particulière est apportée à la mobilité douce. "Le quartier des hôpitaux profitera d’une connexion à un réseau cyclable", précise Nancy Castillo (Ecolo), échevine de la mobilité. Dix itinéraires cyclables, dont le neuvième correspond à ce contournement cyclable, ont ainsi été pensés par les services afin de favoriser la mobilité active. Cette zone sera spécifiquement adaptée aux usagers lents et sera enherbée et végétalisée.

"C'est un dossier dont j'ai hérité et qui est en effet important pour la commune", a de son côté ajouté le ministre Philippe Henry. "Si notre volonté est de ne pas étendre à tout prix le réseau routier, ce projet répond aux objectifs fixés dans le cadre du plan infrastructure." Grâce à l’Europe et à la Wallonie, une partie des terrains des anciens laminoirs de Longtain a été acquise et est actuellement en cours de nettoyage et de démolition. Une fois cette étape clôturée, les travaux de voirie pourront à proprement dit débuter afin de permettre la création d’une voirie communale. Cette dernière sera limitée à 50 kilomètres/heure et desservira efficacement les zones industrielles, hôpitaux et logements. Le montant total du projet de contournement s’élève à près de 11 millions d’euros, dont six proviennent du FEDER et de la Wallonie.