Le Gin de Binche n'en finit plus de faire tourner les têtes. Lors de la prestigieuse New York International Spirits Competition qui se déroulait dans la nuit de lundi à mardi au Rockfeller Center de la Gross Pomme, le breuvage binchois a décroché la médaille Double Or. 1200 produits et quelque 30 nations participaient au concours.

Ça devient presque une habitude pour ce gin lancé il y a deux ans seulement et qui compte désormais dix médailles à son tableau de chasse. La success-story aura été fulgurante pour l'ancien échevin Jérôme Urbain et son épouse Céline Harvengt. Amoureux de gin devant l'Éternel, le couple teste différentes recettes avant de prendre la direction de la distillerie de Biercée, la bonne formule sous le bras. Le nom est déjà tout trouvé et il fait mouche dans la région des carnavaleux.

Mais il n'explique pas à lui seul le succès que rencontre le Gin de Binche. Très vite en effet, le spiritueux gagne ses lettres de noblesse dans des concours internationaux où l'on ignore tout des lancers d'orange et autres plumes d'autruche. C'est bien le goût raffiné de ce gin qui lui vaut tous les honneurs des connaisseurs dans les plus grandes compétitions internationales.

De quoi donner des ailes à ses créateurs. Jérôme et Céline donnent ainsi naissance à un nouveau bitter et créent leur propre distillerie, la Plus Oultre Distillery. Là encore, les New-Yorkais n'auront sans doute pas la référence. Mais cela n'a pas empêché le bitter binchois de décrocher une première médaille de bronze après un mois d'existence et la Plus Oultre Distillery d'être sacrée meilleure distillerie belge de l'année au Rockfeller Center. "Plus oultre", qu'ils disaient…