Ils seront installés dans les plus brefs délais.

Le rond-point de Marche-lez-Ecaussinnes, situé sur la N57 dans le tronçon entre l'autoroute venant de La Louvière et Soignies, a déjà connu beaucoup d'accidents. Récemment, deux se sont produits en septembre, un autre en novembre et encore un suivant fin décembre. Ceux-ci s'ajoutent à une longue série d'autres accidents qui se sont déjà produits à cet endroit. Avec malheureusement souvent des personnes blessées. Ce qui a forcément pousser les autorités communales à réagir.

Plusieurs conseillers communaux ont par exemple interpellé le ministre wallon de la mobilité sur la possibilité de mettre ce point à l'ordre du jour d'une prochaine Commission provinciale de Sécurité routière (CPSR) du Hainaut afin d'examiner la meilleure façon de sécuriser ce rond-point. De son côté, le député wallon François Desquesnes (cdH) a souhaité interroger directement le ministre Philippe Henry (Ecolo) sur les pistes de solutions pour éviter un

Ce à quoi le ministre a répondu ce jeudi que "suite à l’analyse de la situation par mon administration, il sera procédé dans les plus brefs délais au placement de nouveaux plots verres « yeux de chat » (Ndlr : des petits plots lumineux) dans le discontinu à l’approche du giratoire afin de le sécuriser", annonce Philippe Henry. "Des balisettes réfléchissantes seront également placées dans le by-pass et un marquage transversal type « multidot » (Ndlr : une bande vibrante) sera tracé à l’approche du giratoire."

Il s'agit donc essentiellement de petits dispositifs qui renforceront la visibilité du rond-point. "De notre côté, il ne paraît donc pas utile, à ce stade, d’inscrire ce dossier à une prochaine Commission provinciale de Sécurité routière", estime le ministre.

© DR
© DR