De nombreuses nouveautés au MUM, avec un accent mis sur la jeunesse.

Les aoutiens prennent la route du retour et les enfants préparent leurs cartables. Partout ça sent la rentrée, y compris au Musée du Masque où le programme du premier semestre a été présenté, à grands coups de nouveautés.

Un accent tout particulier est mis sur la jeunesse. Le MUM fait pourtant partie de ces 13 malheureux musées pour lesquels le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a mis fin à la gratuité scolaire. Mais il n'allait pas pour autant tourner le dos aux 5.000 écoliers qu'il reçoit chaque année et qui représente un tiers de ses visiteurs. Le MUM continuera donc d'accueillir les élèves à raison d'un euro symbolique au lieu des trois normalement prévus. Et il pourra les recevoir dans un espace d'animation totalement rénové durant l'été.

Le musée ouvre également ses portes aux enfants qui fêtent leur anniversaire avec des formules totalement repensées. Les bambins de 4 à 7 ans pourront ainsi partir à la découverte du carnaval de Binche à travers une grande chasse au trésor et participer à un atelier créatif sur le thème de l'Arlequin. Les plus grands, âgés de 8 à 12 ans, pourront explorer la section permanente consacrée aux Masques des cinq coins du monde grâce à un ethnorallye avant de réaliser un masque en argile. Le prix de ces formules anniversaire est fixé à 100 euros pour 10 enfants auxquels on peut ajouter 8 euros par enfant supplémentaire. Il comprend la visite et l'animation, l'atelier créatif, les cartons d'invitation, un petit cadeau pour l'enfant fêté, une photo-souvenir pour chaque participant ainsi qu'un gâteau à la dégustation duquel les parents sont également conviés en fin de journée.

Autre nouveauté, le MUM se met au 7e art. Profitant de son auditorium totalement rénové pour la mise en place du nouveau centre d'interprétation, le musée lance en effet un cycle baptisé Ciné-Masque. Et ça commence le 5 octobre avec un masque devenu légendaire, celui de V for Vendetta.

Le MUM consacrera par ailleurs sa prochaine exposition temporaire au peuple Ticuna d'Amazonie. Voilà plus d'une dizaine d'années que le musée binchois collabore avec Daniel De Vos, ethnologue passionné par cette ethnie amérindienne que l'on retrouve au Pérou, en Colombie, mais surtout au Brésil. Daniel De Vos a constitué au fil des années une collection importante de masques, de costumes et d'objets liés aux rituels des Ticuna. Elles seront pour la première fois réunies en une même exposition. Ça se passe à Binche, du 26 octobre au 26 avril.