Cela fait désormais deux semaines que la terrible nouvelle est tombée à Morlanwelz. Le 29 septembre, après plusieurs jours de recherche, la police découvrait dans un garage le corps sans vie de Santa Lentini, une dame âgée de 50 ans. Et depuis lors, les questions de sa famille et de ses proches demeurent sans réponse même si un dernier adieu a pu lui être fait mercredi dernier en l'église Saint-Martin.

Une enquête a bien été ouverte et le dossier mis à l'instruction par le Parquet de Charleroi. Mais les circonstances restent toujours floues à l'heure actuelle. "Nous ne connaissons pas encore les causes exactes de la mort", admet le Parquet.

Ni l'autopsie, ni le début de l'enquête n'ont permis d'écarter une piste pour le moment. "Nous ne pouvons pas encore exclure l'intervention d'un tiers à ce stade de l'enquête ni affirmer que ce fut le cas. La cause accidentelle n'est donc pas exclue non plus. Plusieurs devoirs sont toujours en cours pour tenter d'établir ce qui s'est passé", assure le Parquet qui poursuit donc l'enquête.

Santa Lentini, habitante de Morlanwelz, avait disparu le vendredi 25 septembre dernier. Pour tenter de la retrouver, sa famille avait immédiatement créé la mobilisation dans la région. Une vaste battue avait été organisée durant le week-end mais n’avait pas donné les résultats escomptés. 

Plusieurs témoignages relatant la présence de Santa du côté de La Louvière avaient également poussé les proches à mener de plus amples recherches de ce côté de la région du Centre. Mais là encore, cette piste s’était soldée par un échec. Et puis, quatre jours après la disparition, la mauvaise nouvelle tombait... L'entourage de cette mère de famille espère désormais obtenir de vraies réponses.