C’est un évènement plutôt rare au plan incliné de Ronquières. Ce n’est arrivé que deux fois auparavant, la portion d’eau au pont-canal est entièrement à sec depuis quelques jours maintenant. Une manœuvre nécessaire pour des travaux d’entretien d’ampleur au vu de l’infrastructure. Le pont-canal du plan incliné de Ronquières se compose, en fait, de cinq sections de 60 mètres de long sur 80 mètres de large. Des joints d’étanchéité sont disposés entre chacune des sections.

Et ce sont justement certains de ces joints d’étanchéité, usés avec le temps, qui provoquent des fuites. Les équipes du SPW s’attèlent donc, depuis ce lundi, au démontage de ces pièces pour être remplacées dans les prochaines semaines. Le marché pour le remplacement des joints d’étanchéité avait été lancé en mai 2020. Selon le SPW, les travaux de rénovation devraient prendre moins de deux mois, jusqu’à la fin juillet.

La mise à sec du pont-canal sera également l’occasion d’inspecter sous toutes les coutures les éléments de la structure. Une déviation fluviale a été mise en place le temps du chantier. L’endroit représente un axe important, puisqu’il permet le passage de bateaux de 1350 tonnes maximum sur un dénivelé de 68 mètres sur le canal Charleroi-Bruxelles.

"Des réparations ont déjà été faites, mais force est de constater que les joints présents depuis plus de 50 ans doivent à présent être remplacés", explique le SPW. Le pont-canal devrait se refaire une beauté dans les prochains mois, puisque la Région wallonne a débloqué une enveloppe de 50 millions d’euros pour la rénovation. Les travaux en question seront annoncés, ce mercredi 30 juin, par le ministre wallon de la mobilité, Philippe Henry. Ce dernier se rendra sur les lieux. Plus de précisions y seront donc communiquées.