Il fait son grand come-back. Le projet "2 mois, 2 roues" a de nouveau commencé dans la commune d’Écaussinnes, en collaboration avec l’ASBL Pro Velo. Ils donneront la possibilité aux amoureux du vélo , mais pas que, de tester gratuitement un vélo à assistance électrique durant deux mois. L’objectif est de séduire également les plus réticents, pour faciliter la transition vers le vélo. " Dans cette optique, ce projet permet aux personnes qui hésitent encore à passer aux deux roues de tester ce moyen de transport durant deux mois pour se faire une réelle idée de ses avantages", écrit la commune.

Huit semaines durant lesquelles l’ASBL Pro Velo offre un accompagnement complet au volontaire pour faciliter son passage aux deux roues. Des vélos à assistance électrique, pour ne pas décourager les moins sportifs. Le vélo est donc fourni, en contre-partie d’une caution de 250 euros, avec les accessoires. Une formation à la circulation dans le trafic est également mise en place pour les intéressés, dans le respect des mesures de distanciation sociale.

Trois phases sont programmées à Écaussinnes afin d’en faire profiter à un maximum de personne : du 5 mai au 30 juin, du 5 juillet au 1er septembre et du 21 septembre au 24 novembre. "En soirée, de 17 à 20h, le premier jour de prêt, Pro Velo expliquera le fonctionnement du vélo et donnera une formation théorique et pratique sur la circulation en ville à vélo", ont expliqué les autorités communales. "Le rendez-vous est fixé à 17h au service travaux de la commune d'Écaussinnes , la formation finira vers 20h." La première séance est obligatoire. Pour des raisons pratiques, le vélo est à retourner au service travaux de la commune d' Écaussinnes, à la rue Jean Jaurès, entre 8h et 15h.

Plusieurs conditions sont bien entendu à respecter pour pouvoir s’inscrire. La plus évidente est celle d’habiter l’entité. Il est aussi demandé aux participants d’avoir plus de 18 ans et de disposer d’un endroit fermé pour protéger le vélo lorsqu’il est inutilisé. "En cas de lointaine expérience, il est indispensable de refaire un test sur un vélo classique avant de se lancer dans l'aventure", précise la commune. "Un vélo à assistance électrique est plus lourd qu'un vélo classique , avoir la maitrise de son vélo garantit une meilleure expérience."

Écaussinnes n’est pas la seule commune adepte de l’opération, puisque les Seneffois profitent également de l’essai. Dans une logique environnementale plus qu’urgente, les autorités locales s’investissent à leur échelle.