Centre

Le tournage de Lapin perdu débute cette semaine.

Il s’en passe des choses dans la région du Centre ! Le réalisateur belge Bertrand Lissoir a en effet choisi la province de Hainaut pour y tourner son prochain court métrage, Lapin perdu. Dès ce mardi, et jusqu’à la semaine prochaine, il sera du côté de Soignies, affairé à mettre sur pied son nouveau projet cinématographique.

Le tournage est soutenu par le fonds provincial d’aide à la protection audiovisuelle. Il faut dire que le scénario promet quelques bons moments devant l’écran. Lapin perdu, c’est l’histoire de Jean-François qui, depuis la mort de sa femme, est au fond du trou. Il fuit toutes ses responsabilités en s’enfermant dans le souvenir. Le temps d’un week-end, Vincent, son frère et Lilia, sa filleule, lui confie pourtant Jacques, le lapin chéri de la petite.

Grossière erreur puisque l’animal se retrouve écrasé sous les roues d’une voiture… Sentant qu’il risque de perdre les deux dernières personnes qui lui rendent encore visite, Jean-François va devoir émerger de sa déprime pour trouver un lapin identique à Jacques. « Je remercie énormément Bertrand Lissoir, le réalisateur, de me permettre de vivre ce moment. Mes lapins sont prêts, anxieux tout de même de voir si l’éducation pour les différentes scènes sera à la hauteur », annonçait sur sa page Facebook Richard Deravet, cuniculteur (éleveur de lapins).

Plusieurs scènes seront tournées dans une animalerie de Soignies. Mais le réalisateur ne s’est pas contenté de l’un ou l’autre plan dans la région. Ces derniers mois, ce sont de multiples recherches qui ont été entreprises afin de dénicher une maison d’architecte construite dans le Hainaut, un pilote possédant sa propre voiture de rallye, ou encore un bungalow californien avec jardin. Le tournage était désormais sur les rails, on suppose que l’artiste a trouvé son bonheur !