Pour apporter un coup de pouce financier aux établissements Horeca fermés suite aux récentes mesures du Comité de concertation, la Ville du Roeulx a décidé de sortir le chéquier. Une prime de 1 000 sera offerte aux restaurants, cafés et autres traiteurs impactés par une fermeture obligatoire. "Nous avons débloqué en urgence un budget de 15 000 euros", explique Virginie Kulawik, l'échevine en charge des commerces.

Ce qui permettra à la douzaine d'établissements rhodiens de recevoir prochainement cette aide non-négligeable en ces temps difficiles. "Plusieurs d'entre eux m'ont déjà contactée pour faire savoir qu'ils étaient ravis. Même si ce n'est pas une compensation énorme, cela leur fera du bien dans ce contexte difficile. Concrètement, un formulaire sera mis à disposition dès cette semaine sur le site de la Ville. La libération des fonds se fera dans la foulée."

D'autres aides ont également été mises en place ces derniers mois au Roeulx. En tout début de crise, il a d'abord été décider d'exonérer des taxes sur la force motrice, sur les enseignes, sur les panneaux directionnels ainsi que la redevance sur les terrasses. Quelques semaines plus tard, les terrasses de la rue Grand ont pu s'agrandir quelque peu pour accueillir davantage de clients sous les rayons de soleil estivaux.

En parallèle, l'échevinat du commerce a lancé un groupe Facebook et un site internet afin de promouvoir l'ensemble de ses boutiques et magasins. Plus récemment, un jeu-concours a été lancé afin de pousser la population à franchir la porte de ces commerces locaux. Pas moins de 55 boutiques ont accepté de participer à ce concours ouvert jusqu'au 11 décembre.