Elle arbore une jolie robe amarante rehaussée d'une mousse fine comme de la dentelle. Elle dégage de francs parfums de framboise, de cerise griotte et de cassis. En bouche, la douceur des fruits vient immédiatement titiller les papilles avant qu'un retour légèrement amer de froment n'équilibre le tout. Douce et désaltérante, la nouvelle Grisette Fruits des Bois bio de la brasserie Saint-Feuillien tombe à pic avec le retour du beau temps. Et elle pourra se consommer sans modération, car elle est sans alcool.

Malgré tout, cette Grisette est bien plus qu'une boisson rafraichissante. "Nous sommes une brasserie, et nous voulons le rester. Nous n'allons pas commencer à produire des limonades", explique Edwin Dedoncker, directeur général. "Il a fallu près de quinze mois de recherches scientifiques entre nos équipes et celles de MIS à Courcelles pour aboutir à ce produit."

Cette nouvelle Grisette est donc issue d'un processus en deux étapes. "La première phase est le processus classique de fabrication d'une bière blanche dans nos installations du Roeulx", détaille Anne Friart, directrice de production. "Nous y ajoutons les fruits rouges. Une nouvelle centrifugation permet alors d'éliminer le trouble tannique provenant des jus. La bière est ensuite envoyée vers les unités de désalcoolisation de MIS Service à Courcelles. Parmi les différents procédés existants pour produire des bières sans alcool, nous avons privilégié la distillation sous vide, c’est-à-dire l’évaporation spécifique de l’alcool et des arômes à basse température (30 à 40°C), via une colonne de distillation. Cette méthode offre le grand avantage de préserver la qualité intrinsèque du produit initial, et notamment des arômes de fermentation et de céréale qui seront récupérés après la désalcoolisation."

Une bière sans alcool, c'est une première pour la brasserie Saint-Feuillien. Quelques chiffres expliquent pourquoi les Rhodiens ont franchi le cap. Depuis 2012, la production de bières sans alcool monte en flèche. Elle titillera les cinq billions d'hectolitres en 2022. Les Belges commencent à s'y mettre. Selon un rapport annuel de 2019 issu des Brasseurs belges, 3% consomment souvent des bières sans alcool et 27,1% en consomment parfois. La tendance est à la hausse, mais c'est surtout à l'export qu'il y a une carte à jouer. Or, la Saint-Feuillien se porte bien à l'étranger. Les exportations absorbent en effet 43% du volume de production. Et elles ont permis à la brasserie rhodienne de surmonter la crise covid.

"La fermeture de l'horeca est évidemment un coup dur. Mais nous sommes une petite brasserie. Nous avons donc pu faire preuve de flexibilité et prendre les décisions nécessaires pour nous adapter en misant sur trois vecteurs de croissance: la grande distribution, les drinks on trade et l'export."

Entre avril 2020 et avril 2021, la production de la brasserie a ainsi augmenté de 12%. Pour la gamme des Grisettes, la croissance est même de 48%. La tendance ne devrait pas faiblir avec l'arrivée de cette nouvelle Fruit des Bois bio et sans alcool. Elle vient enrichir une gamme exclusivement bio, où l'on trouve déjà une blonde sans gluten, une blanche et une triple.

"À ce jour, c'est la première bière belge bio fruitée sans alcool", souligne Edwin Dedoncker. "Nous nous sommes appliqués pour qu'elle ait tout d'une véritable bière. Je mets d'ailleurs au défi les consommateurs lambdas de percevoir des différences avec la traditionnelle Grisette Fruits des Bois." À noter que le test sera possible puisque cette version alcoolisée (3.5°) ne disparaîtra pas de la nature. En fût, elle devrait toujours être servie lors de festivités.