Soyez extrêmement vigilant si vous empruntez régulièrement les passages du bois Saint-Joseph sur la commune du Roeulx. Des joggeurs ont découvert, il y a quelques jours, un fil tendu entre deux arbres dans un chemin du bois. Il n’a heureusement provoqué aucun blessé sur le lieu, les passants l’apercevant quelques mètres avant.

C’est pourquoi la commune et la police demandent la plus grande vigilance. D’autant plus qu’un peu plus loin, un dépôt sauvage barre complètement la route. "Le service travaux s’occupe des déchets qui ont été placés", explique l’échevin, Damien Sauvage. "La ficelle, elle, est sur une propriété privée dans le bois. Nous pouvons comprendre que la personne ne souhaite pas que l’on accède à sa partie, mais ce n’est évidemment pas le meilleur des moyens pour y interdire l’accès."

Des vététistes ont eux aussi été surpris. Ils pointent notamment le manque de signalisation prévenant de la propriété privée. L’un d’eux précise que des barbelés avaient déjà été enlevés par la commune, au même endroit, il y a deux ans. Face à la dangerosité de la situation et aux antécédents dans la région du Centre, une équipe de policiers a été envoyée sur place. L’objectif est évidemment d’éviter tout accident aux conséquences graves.

Une situation dangereuse, qui rappelle l’histoire du conducteur d’un quad à Braine-le-Comte, blessé grièvement par une chaine volontairement tendue sur son passage. Les faits avaient choqué l’ensemble de la région, y compris la zone de police Haute Senne. L’accident s’était produit sur la ligne du Ravel L123, qui relie Braine-le-Comte à Enghien, en passant par Rebecq. Une ligne de chemin de fer désaffectée de 13 kilomètres.

Les autorités communales ont lancé les démarches administratives afin de trouver une solution la plus adéquate pour le propriétaire et pour les usagers du bois Saint-Joseph.