Si votre enfant aime les carottes, les plumes et le bricolage, cet atelier est pour lui. Proposé au Centre Culturel du Roeulx, ce nouvel atelier créatif est pour le moins original. Deux fois par mois, les petits de six à douze ans sont conviés à travailler leur imagination. Découvertes de techniques, câlins tout en douceurs avec les animaux, le concept est réfléchi. Les enfants sont, dans un premier temps, en contact direct avec un lapin et des poules. Ensuite, ils découvrent des techniques de bricolage, comme le coloriage, via des ateliers sur ces mêmes animaux.

Les stars de l'après-midi, ce sont Grisabelle, Pénélope et Câline. Deux poules et lapin qui font le bonheur des enfants. Et le concept a fait ses preuves. "Les résultats sont positifs déjà pour l'enfant, qui apprend à dessiner et à développer sa créativité", explique l'éducatrice Tiphaine Hermant. "Il est aussi sensibilisé à l'importance d'être respectueux avec les animaux. Et par la même occasion, il travaille son relationnel avec d'autres petits." Et c'est justement là l'objectif : s'amuser tout en apprenant. 

© D.R.

C'est d'autant plus important dans la situation actuelle. Stressés par l'ambiance actuelle, les enfants oublient le temps de deux heures les mesures restrictives. "C'est aussi l'occasion pour les parents de souffler, parce qu'ils ont beaucoup plus souvent maintenant les enfants à la maison avec le télétravail", continue Tiphaine Hermant. "Tout le monde y gagne au final." Mais cela ne veut pas dire que tout est permis. L'éducatrice porte évidemment un masque pour protéger les petits. Du gel désinfectant est disponible à l'entrée et un lavage régulier des mains est effectué. Les parents sont également invités à rester à l'extérieur du bâtiment. Avec les récentes décisions du gouvernement, les groupes sont limités à dix enfants maximum, pour éviter un foyer de contamination.

Des mesures, qui ne freinent pas les enfants et parents. C'est la première fois que ces ateliers sont organisés au Centre Culturel, mais Tiphaine Hermant est un visage connu du milieu. De 2009 à 2013, l'éducatrice conviait déjà les plus petits à s'amuser en bricolant, grâce à la création d'une ASBL. C'est d'ailleurs à ce moment qu'elle a rencontré plusieurs personnes du Centre. "Les parents ont petit à petit découvert ce que je faisais et ça a plutôt bien fonctionné", déclare Tiphaine Hermant. "Mes groupes sont rapidement remplis, ce malgré le choix que doivent faire les enfants pour les activités extra scolaires." 

La créatrice du concept est, non seulement reconnue par les parents, mais aussi grâce à son diplôme. Spécialisée dans la zoothérapie, l'éducatrice spécialisée connait son sujet. À l'aide de méthodes thérapeutiques, elle favorise la proximité entre l'animal et l'humain. Ces pratiques ont déjà prouvé leur efficacité, notamment sur les personnes souffrant d'handicap mental. Alors si vous êtes intéressés, sachez que la séance est au prix de douze euros par enfant. Le prochain atelier est organisé le 20 février prochain.