Centre La première étape est prévue le 27 juillet.

Il n'y aura pas que le Tour de France qui rythmera notre région cet été. Trois semaines après le passage de la Grande Boucle du côté de Binche, Seneffe ou Braine-le-Comte, c'est un autre peloton qui s'élancera depuis Le Roeulx. Celui du Tour de Wallonie. Le coup d'envoi de la première étape sera donné le samedi 27 juillet sur le coup de 12h15 depuis la chaussée de Mons. Le peloton prendra ensuite la direction de Ville-sur-Haine, Havré-Ghislage, Maisières, Ghlin, Baudour, Sirault puis Beloeil avant de se diriger vers la région de Frasnes, de Renaix puis de Dottignies. C'est là-bas, au bout de 186 km d'effort, que s'achèvera l'étape inaugurale de cette 40e édition du Tour de Wallonie.

La Ville du Roeulx profitera de cette occasion pour mettre en avant ses atouts et notamment son patrimoine. "Le Roeulx est une ville princière qui possède notamment un magnifique château", rappelle Jean-Francis Formule, échevin des sports. "L'organisation du Grand départ du Tour de Wallonie est une aubaine et un honneur pour notre commune. Rappelons que c'est tout de même la seconde épreuve nationale à étapes, après le Tour de Belgique. D'un point de vue personnel, c'est aussi une chance. Je pratique du vélo depuis l'âge de 4 ans et je n'ai jamais arrêté depuis, même aujourd'hui à 57 ans. C'est un sport exceptionnel."

© DR

Des animations seront évidemment prévues dans le centre-ville en marge du départ de cette première étape. "Il y a trois ans, nous avions organisé un concert. Cette fois, une grande brocante sera prévue à côté de l'église. Les bénéfices seront dédiés à Benjamin Marotte, un pongiste paralympique du Roeulx qui fait partie des meilleurs mondiaux et qui a besoin de financements afin de voyager pour ses compétitions à l'étranger."

Après Le Roeulx puis Dottignies, le Tour de Wallonie 2019 ira en Province de Liège avec un départ de Waremme et une arrivée à Beyne-Heusay. La troisième étape reliera quant à elle La Roche-en-Ardenne à Verviers avec un passage par le Signal de Botrange, point culminant de la Belgique, tandis que la quatrième étape verra les coureurs démarrer de Villers-le-Bouillet pour arriver à Lierneux en traversant plusieurs difficultés dont la Baraque Fraiture. Finalement, la cinquième et dernière étape du 31 juillet enverra le peloton du côté de Couvin pour passer une dernière fois la ligne d'arrivée à Thuin après avoir franchi les pavés du mythique mur de Thuin.

© DR