Le projet de la "Boucle du Hainaut", qui prévoit la construction d’une liaison électrique haute tension entre Avelgem et Courcelles, inquiète les agriculteurs. Le corridor envisagé par le gestionnaire du réseau de transport d’électricité, Elia, pourrait affecter de nombreuses exploitations agricoles. Une action sera menée dimanche à Soignies.

Les syndicats d’agriculteurs, la Fédération Wallonne de l’Agriculture (FWA) et la Fédération Unie de Groupements d’Eleveurs et d’Agriculteurs (Fugea), qui ont participé aux réunions préparatoires, sont inquiets de ne pas voir leurs remarques et revendications suffisamment prises en compte.

"Nos organisations se sont positionnées fermement sur plusieurs points", ont indiqué les agriculteurs dans un communiqué. Les remarques "ne nous semblent pas avoir été suffisamment entendues, ou du moins prises en compte par Elia".

Les agriculteurs demandent, notamment, que le tracé soit éloigné des bâtiments d’élevages, qu’il soit économe de terres agricoles, qu’il se calque au mieux sur celui d’infrastructures existantes et que des solutions soient proposées pour limiter les risques potentiels des effets des courants induits sur les animaux d’élevage. "Il est impératif de s’assurer que ce projet, tel qu’il est conçu, soit dépourvu de tout effet néfaste sur la santé humaine ainsi que sur la santé et le bien-être des animaux."

Les agriculteurs exprimeront leurs inquiétudes, dimanche dès 15h00, lors d’une action de sensibilisation à la Ferme Flament-Deladrière à Soignies.