À quelques heures de la conférence de presse du Codeco, les rumeurs s’agitent sur les perspectives d’ouverture de certains secteurs. Fermés depuis le deuxième confinement en octobre 2020, les restaurants et bars attendent le feu vert du gouvernement fédéral. D’autant plus que ces derniers jours, plusieurs médias parlent d’un nouveau plan plein air, incluant les terrasses, le 8 mai prochain. Les communes, en première ligne, se préparent à relancer leur plan-terrasse. 

C’est le cas dans la région du Centre, où certains sont déjà prêts à recevoir des demandes. À Seneffe par exemple, les autorités communales n’ont pas attendu le Codeco pour en parler. "Au premier déconfinement, seuls les cafés avaient bénéficié d’une aide de la commune pour la création d’une terrasse", explique la bourgmestre, Bénédicte Poll. "Si les décisions gouvernementales se dirigent vers un plan plein air, les restaurateurs seneffois pourront également faire la demande. Si besoin, nous sommes là pour eux.

Même son de cloche du côté de Braine-le-Comte, où des mesures seront à nouveau prises si l’autorisation est donnée. "Nous avons notre rôle à jouer au niveau local", a confié le bourgmestre de la Ville, Maxime Daye. "L’opération de l’année dernière pourra être renouvelée. Pour les cafés, bars, restaurants qui ne possèdent pas de terrasse, il est possible de privatiser une partie de la voie communale pour leur venir en aide. Et ce même si la solution n’est pas idéale."

L’ordonnance nécessaire pour ces démarches est heureusement rapidement applicable pour les autorités communales. Ces dernières sont bien conscientes que la situation est urgente. "Pour le moment, nous n’avons pas eu de demandes particulières", nous confie Bénédicte Poll. "Il y a eu tellement d’annonces et de promesses non tenues, que ces personnes ne veulent plus se faire de faux espoirs." Comme le disait Maxime Daye dans nos colonnes ce mardi, les Belges ont besoin de perspectives pour adhérer totalement aux mesures sanitaires. 

Il y a fort à parier que ce plan plein air ne sera pas soutenu par l’ensemble des secteurs touchés. Cette réouverture ne restera que partielle, puisque les petits commerçants ne disposent pas tous d’un espace-terrasse. Verdict aux alentours de 14h, heure annoncée de la conférence de presse.