Centre

Les étudiants lauréats ont été reçus ce mardi soir par les représentants des deux communes et de la société de logements. 

Passer des bancs de l'université à la réalité de terrain, voilà ce qui était proposé pour la deuxième fois aux étudiants de la Faculté d'architecture et d'Urbanisme de l'Umons. Grâce à un partenariat noué avec Centr'Habitat , la société de logements et de services publics de la région du Centre, huit équipes composées de trois à cinq étudiants se sont penchées sur les aménagements possibles dans un avenir plus ou moins proche de deux sites.

© DR

Ce mardi soir, deux lauréats étaient désignés et invités à présenter leur projet aux représentants de Centr'Habitat mais aussi aux représentants des communes concernées, à savoir Manage et La Louvière. “ Les deux terrains sur lesquels ils ont travaillé nous appartiennent. Il s'agissait de penser le réaménagement d'une parcelle de terrain au sein de la Cité Parc de Bellecourt à La Hestre et l'urbanisation des terrains jouxtant deux ensembles de logements au lieu-dit Mitant des Camps, à La Louvière ”, explique Sergio Spoto, directeur-gérant.

© DR

Visiblement, la réflexion initiée par les groupes de travail a fait mouche. “ C'est une collaboration qui nous ravie sincèrement. Le travail d'analyse du contexte a été très bien mené, si bien que les propositions qui nous ont été soumises sont réalistes et pourraient être concrétisées. D'un côté comme de l'autre, les étudiants ont souhaité aller plus loin et ne se sont pas limités au périmètre initialement établi. Du côté de La Louvière, l'une des parcelles intégrée dans le projet ne nous appartient pas. Mais nous espérons qu'il pourra être à la base d'une réflexion avec les propriétaires des terrains. ”

Les discussions devront évidemment se poursuivre pour envisager la suite. Dans tous les cas, tant du côté de l’Université que de la société de logements, une troisième collaboration est espérée. “ C'est un partenariat qui permet aux étudiants de se confronter à la réalité, c'est valorisant et enrichissant à de nombreux points de vue pour eux. Au-delà de ça, nous espérons que ces projets permettront de sensibiliser les autorités publiques à la possibilité d'intégrer les étudiants dans la réflexion de certains aménagements et projets. ”