Les mesures d'hygiène, de distanciation sociale et tous les autres gestes barrière ont beau être respectés à la lettre au sein des maisons de repos, le virus parvient toujours à trouver une petite faille. Les deux homes de Braine-le-Comte viennent d'en faire l'amère expérience. "Il y a malheureusement des cas positifs", admet Bénédicte Thibaut, présidente du CPAS. "Tant au niveau du personnel que des résidents."

C'est le cas au sein de la Résidence Rey, gérée par le CPAS, mais aussi du côté de la Résidence de la Houssière, un établissement privé où la situation est malheureusement similaire. Inévitablement, il a donc été décidé de reconfiner les deux établissements où résident au total plus de 200 personnes (dont 110 à la Résidence Rey). Les visites des familles sont dès lors interdites jusqu'à nouvel ordre afin de réduire au maximum les contacts avec l'extérieur.

Dans les communes voisines, la situation est pour le moment toujours sous contrôle et les visites restent autorisées. "Il n'y a pas de cas positif mais nous n'avons plus eu l'occasion de tester l'ensemble du personnel depuis le mois d'août", confie Muriel Van Peetersen, présidente du CPAS d'Ecaussinnes. "Nous espérons un nouveau testing la semaine prochaine. En attendant, nous maintenons les visites mais uniquement un membre de la famille et toujours le même par résident."

Là-bas comme au Roeulx ou à Soignies, on assure que les familles sont respectueuses des mesures sanitaires et des règles (rendez-vous, temps limité, protections, etc.). Mais l'on se prépare tout de même à d'éventuels nouveaux cas positifs en augmentant préventivement le stock de matériel.