Des nichoirs ont été installés dans le clocher.

Depuis quelques semaines, les échafaudages ont fleuri autour de l'église du Sacré-Coeur d'Ecaussinnes. L'occasion pour la commune de rénover l'édifice qu'elle a racheté l'année dernière en profondeur mais aussi de mener un projet avec Natagora Haute Senne, Ecaussinnes cité nature. Ce jeudi, des nichoirs ont en effet été placés au sommet du clocher de la batisse afin d'accueillir une population de martinets. "Le martinet qui niche volontiers dans les anfractuosités des bâtiments pourra profiter des aménagements dès son retour d'hivernation au mois d'avril", indique l'échevin de la nature Arnaud Guérard.

Il est vrai que cette espèce d'oiseau, qui ressemble à l'hirondelle par sa silhouette et son comportement, adore se réfugier dans des cavités à minimum 5 mètres de hauteur. Il s'y introduit par des trous et fissures parfois miniscules. Mais ici, pas besoin pour lui de trouver un trou puisque des nichoirs entiers lui seront réservés. Les riverains ne devraient cependant pas souvent les croiser puisque le martinet arrive généralement dans son refuge à toute allure (à plus de 60 km/h) afin de ne pas attirer l’attention des prédateurs.

D'ici l'arrivée des martiners au printemps prochain, l'église du Sacré-Coeur aura encore évolué. Le chantier, entamé au début du mois de septembre, se résume d'abord en une phase de sécurisation. Avec notamment la fermeture et la sécurisation de toutes les baies, le placement d’une étanchéité synthétique provisoire sur le clocher, la pose de nouvelles toitures plates au droit des deux annexes arrières du bâtiment, la stabilisation et le traitement des charpentes existantes ou encore l’enlèvement de la végétation en façade. De plus, la toiture du clocher devra être démontée et couverte par une protection provisoire dans l'attente de la réhabilitation future de l'édifice.

Il existe en effet un projet de réhabilitation compris dans une deuxième phase de travaux.  Cette étape sera menée avec les citoyens, dans le cadre du plan de développement rural. Musée, salle d'exposition, salle de spectacle ou espace multi-fonctionnel, les possibilités sont nombreuses mais la décision définitive n'a pas encore été prise.

© DR

© DR