La crise covid-19 a chamboulé le calendrier puisqu'ils auraient dû être terminés le 31 mars dernier.

Depuis le 30 mai dernier et jusqu’au 30 juin inclus, la navigation sur le canal du centre historique est interrompue en raison de travaux de maintenance effectués par les voies hydrauliques du Service Public de Wallonie (SPW). Des travaux qui ont inévitablement des répercussions sur l’activité de ce haut lieu fluvial en Wallonie et dont le planning a été chamboulé par la crise de covid-19.

"Tous les travaux de maintenance de ces ouvrages étaient programmés cette saison hivernale pour se terminer, comme de coutume, au 31 mars 2020 avec pour objectif l’ouverture du canal du Centre historique au 1er avril 2020", a confirmé le ministre Philippe Henry (Ecolo) à l'intention du député PS Laurent Devin. "Malheureusement, depuis la mi-mars 2020 , la crise du Covid-19 ne nous a pas épargné et a brusquement interrompu toutes les activités, tant la navigation et l’exploitation touristique que les divers travaux programmés."

Il a ensuite fallu composer avec les décisions prises au fur et à mesure par le gouvernement fédéral. La maintenance a ainsi été interrompue et prolongée à plusieurs reprises. "Une seconde prolongation de cette situation nous a été imposée du 30 mai jusqu’au 30 juin 2020 inclus ; cette fois afin de pouvoir finaliser tous les travaux de maintenance et de contrôle de ces ouvrages dans un contexte de déconfinement progressif. Les travaux ont pu reprendre depuis le 18 mai 2020."

Le ministre a malgré tout tenu à rassurer sur l’impact de ce retard. « L’impact du report de la reprise de la navigation au 1er juillet 2020 reste toutefois très limité. La navigation de plaisance a repris seulement en date du 29 mai 2020 et par ailleurs les Voies d’Eau du Hainaut ont annoncé une reprise également au 1er juillet de leurs activités touristiques. » La navigation sur les tronçons de biefs entre chacun des ouvrages, et donc la location de bateaux électriques affrétés par la province de Hainaut ou l’accès au port de plaisance de Thieu ne sont quant à eux par interdits.

Les opérations de maintenance réalisées sur l’ouvrage centenaire sont essentiellement manuelles. Elles consistent notamment en la maintenance de la machinerie et de la mécanique des ascenseurs et des ponts mobiles jalonnant la voie d’eau entre Houdeng-Goegnies et Thieu, dans le respect des techniques anciennes afin de garantir leur maintien en activité, en des travaux de graissage des guides de portes ou encore au contrôle des poulies, des galets et guidages de portes.

Des travaux indispensables pour maintenir en état ce patrimoine exceptionnel de la région du Centre.