À la rescousse du secteur Horeca et des forains. La Ville de Braine-le-Comte ainsi que celle de Morlanwelz ont renouvelé leur aide financière dans le cadre de la situation sanitaire que nous connaissons. Ceux concernés par cette décision sont les cafés, les restaurants ainsi que les forains et maraîchers. Un allègement fiscal pour soulager le secteur local, qui en a fortement besoin.

Il s'agit de ne pas appliquer, pour cette année, les taxes et redevances sur trois règlements. Le premier est la taxe sur les débits de boissons, qui concerne principalement le secteur Horeca. La redevance sur les droits à emplacement des marchés est aussi comprise. " Même si le marché se tient, nous considérons qu'il se passe dans des conditions difficiles", explique le bourgmestre de la Ville de Braine-le-Comte, Maxime Daye. " Le but est de relancer l'économie et d'aider nos concitoyens". La même chose est d'application pour les forains, à condition que les foires et kermesses aient lieu.

A Morlanwelz, la suppression de la redevance sur le placement des terrasses, tables et chaises est aussi appliquée, soit environ 600 euros pour la Ville. Evidemment, pour ces communes, ces décisions entraînent un manque à gagner. Cet aide fiscal est dès lors possible grâce à la Wallonie, qui octroie à nouveau une compensation financière aux villes et communes, qui prennent la décision de supprimer une série de taxes et redevances communales.

Rajoutons qu'une aide a aussi été apportée aux cafétérias sportives à Braine-le-Comte. " En fin d'année, il restait quelques moyens sur le crédit covid, nous proposons donc de rembourser aux cafés et cafétérias sportives tous les frais liés aux mesures prises pour le covid avec un maximum de 500 euros", ajoute Maxime Daye. La majorité des cafés a répondu à l'appel.