Centre

L'arrêt des activités de production concernerait les sites de Vilvorde, Kampenhout et Manage.

Le fournisseur de matériaux pour les toitures et façades, Fedrus, a annoncé jeudi, lors de conseils d'entreprise extraordinaires, un projet de transformation qui pourrait menacer 103 emplois sur différents sites belges. La direction de Fedrus International a débuté jeudi la phase d'information et de consultation avec les partenaires sociaux. Les activités de transformation standard de zinc pourraient être redéployées au sein de centres régionaux spécialisés en France, en Allemagne, ainsi qu'en Slovaquie. Ce qui conduirait à l'arrêt des activités de production sur les sites de Vilvorde, Kampenhout et Manage en Belgique. Seul le site de Vilvorde fermerait complètement, selon une porte-parole.

La structure logistique pourrait être profondément optimisée par la construction d'un dépôt logistique central, probablement dans la grande région d'Auby (nord de la France), dans la région de Lille ou Lens. Les activités logistiques menées actuellement depuis la Belgique (Puurs, Kampenhout, Vilvorde et Deinze) seraient transférées d'ici 2021 au sein de ce nouveau dépôt dont la localisation n'est pas encore choisie.

"Ce projet de transformation aura potentiellement un impact sur 253 des 1.550 emplois que compte le groupe dans le monde, sur la période 2019-2021. Si le projet devait être confirmé et mis en œuvre, cela pourrait avoir un impact sur les tâches, l'emplacement ou la pérennité de 103 fonctions en Belgique", explique Fedrus.

La porte-parole a précisé qu'il s'agissait de 103 emplois menacés et que la société accompagnerait les travailleurs pour leur trouver une autre fonction au sein de l'entreprise ou en dehors. "Nous ferons tout notre possible pour accompagner au mieux les travailleurs impactés, que ce soit par la recherche d'un autre poste en interne ou la recherche d'un emploi en dehors du groupe", a souligné Mark Vandecruys, Executive Chairman Fedrus International.